[CFDT, L'architecture] Vers OBS SA

Comprendre l’Unité Économique et Sociale OBS

En 2017, la Cfdt vous présentait l’UES NRS. Il est temps de vous présenter l’organisation de 2019.

Voici la cartographie actuelle fin 2018 avec les volumétries correspondantes ainsi que l’organisation d’OBS en décembre 2018 et celle de janvier 2019.

Réorganisation de l’UES

Au 1er janvier 2019 la société OBS SA (ex-NRS, filiale d’Orange) réalise une fusion absorption de 7 de ses filiales :

  • OAB SAS (Orange Application for Business)
    • (BU OAB) Activité d’ESN pour accompagner les entreprises dans leur transformation digitale, dans une dimension multicanale : web, téléphonie et points de vente.
  • OCWs SASU (Orange Connectivity & Workspace services)
    • (BU OGSB) Intégration de solutions globales en Réseaux, Communications Unifiées et Mobile.
  • OC SASU (Orange Consulting)
    • Conseil en télécommunications. Accompagne les entreprises et administrations dans leur transformation numérique.
  • OCEAN SASU (Ocean)
    • Géolocalisation spécialisée pour le Machine to Machine (couplage géolocalisation et gestion de flottes).
  • OH SASU (Orange Healthcare)
    • Services et conseils technologiques autour d’un système de santé connecté à destination des professionnels de la santé.
  • OCfB SASU (Orange Cloud for Business) – en dehors de l’UES OBS en 2018
    • (BU OCB) Infrastructures de cloud computing (IaaS) pour les entreprises, regroupant les activités de cloud computing, d’hébergement et de stockage dans le cloud.
  • Neocles Corporate SAS – en dehors de l’UES OBS en 2018
    • Spécialiste de la virtualisation (serveurs et postes de travail), stockage, infogérance.

Une dernière filiale – restant dans l’UES OBS – n’est pas absorbée :

  • OCD SAS (Orange Cyberdéfense) :
    • (BU OCD) Spécialiste de la sécurité, constitué à partir des équipes de la société Atheos, Orange Consulting et Obiane en 2016 et en ajoutant LEXSI en 2017

Les dernières acquisitions d’OBS SA restent pour l’instant en dehors de l’UES OBS :

  • Business & Decision (dans le domaine de la DATA),
  • Enovacom (dans le domaine des activités d’Orange Healthcare),
  • Basefarm (dans le domaine des activités d’Orange Cloud For Business).
  • SecureData (dans le domaine de la cyberdéfense).

Les impacts de cette réorganisation

Selon la Cfdt, la fusion des filiales n’a pas de forts impacts à ce jour sur les salariés. Les seuls impacts connus sont :

  1. Le double rattachement RH pour les salariés :
    • business attaché à la BU,
    • social attaché à l’UES OBS
  2. La reprise en main de l’actionnaire unique Orange sur la stratégie de ses filiales

La Cfdt regrette que l’UES OBS devienne uniquement un conteneur social sans stratégie propre.

Pour autant, à partir de 1er janvier toutes les restructurations au sein d’OBS SA sont possibles sans changement de contrat de travail. Selon la Cfdt l’année 2019 fera apparaître les changements profonds induits par cette réorganisation juridique :

  • forte restructuration des BU (Business Unit)
  • forte restructuration des métiers transverses.
  • multiplication des équipes mixtes Orange SA/OBS SA (mode alliance).

Soyons collectivement vigilants. N’hésitez pas à vous rapprocher de vos correspondants Cfdt.

L’art de l’embrouille

La simplification juridique annoncée apporte une incompréhension par l’introduction d’une complexité de nommage. En effet le terme OBS désigne simultanément :

  • la marque Orange Business Services pour le service aux entreprises
  • l’unité Economique et sociale (UES) OBS, un conteneur social pour les filiales d’Orange (à terme toutes ?)
  • l’entité juridique : OBS SA, filiale d’Orange et propriétaire de toutes les filiales d’Orange dans le domaine du service aux entreprises

La Cfdt regrette cette volonté de confusion qui nuit à la compréhension collective