[CFDT, Engagement] Pourquoi voter Cfdt ?

Pour mieux vous défendre

Pour la Cfdt, chaque négociation réalisée par vos représentants syndicaux est un lieu et un moment qui permet d’améliorer les conditions de travail de chacun.

La Cfdt est la seule organisation syndicale :

  • A préparer chaque négociation. Bon nombre de négociations s’appuient en effet uniquement sur les différentes propositions construites par la Cfdt,
  • A participer à toutes les réunions de négociations avec a minima deux experts Cfdt du sujet à traiter,
  • A toujours proposer et défendre des idées nouvelles pour élargir le champ des possibles en apportant des solutions à plus de 250 demandes de salariés,
  • A assurer la bonne application de tous les accords en étant présente à toutes les commissions de suivis,

Pour la Cfdt, ni la collusion ou la défense d’intérêts personnels ni la dramatisation ou l’exacerbation des tensions ne servent la cause des salariés.


Pour la Cfdt, seuls ceux qui défendent leurs valeurs et ceux qui se donnent les moyens de réussir
obtiennent des avancées significatives.

Pour être bien représenté

Le résultat du premier tour des élections professionnelles est essentiel, car il donne la représentativité des Organisations Syndicales au sein de L’UES OBS et détermine l’influence des négociateurs Cfdt.

Votez massivement pour la Cfdt en désignant du 19 au 21 novembre 2019 les listes Cfdt pour donner du poids aux représentants syndicaux Cfdt qui négocieront et défendrons vos intérêts tout au long du prochain mandat.

Vos candidates et candidats Cfdt pour le CSE d’OBS SA,

Vos candidates et candidats Cfdt pour le CSE d’OCD SAS.


Pour garantir le collectif Cfdt, votez sans rature pour une liste complète

[CFDT, Engagement] Valeurs et Engagements Cfdt

Nos Valeurs, nos Engagements

Vous nous avez fait confiance et la Cfdt est devenue avec vous :
la première organisation syndicale du privé, des cadres et du Groupe Orange.

Les fondamentaux de la Cfdt

Dans un monde où les mutations sont profondes et fréquentes, il est de plus en plus difficile de se projeter dans l’avenir. Il faut sans cesse s’adapter et agir pour être efficace et efficient.

La Cfdt fait le choix d’un syndicat moderne d’émancipation de la réflexion.

Les salariés sont adultes et responsables. C’est la raison pour laquelle nous entendons leur dire la vérité sans tomber dans des slogans simplistes et racoleurs. Il ne saurait y avoir d’un côté « ceux qui savent » et d’un autre ceux qui sont spectateurs et ignorants. Le fil d’actualité Cfdt et les repères Cfdt forment une partie de notre réponse sur ce sujet.

C’est le choix d’un syndicalisme équitable basé sur la cohésion et l’entente.

Nous considérons, pour notre part, que la Direction est responsable d’avoir entretenu des cultures et des comportements cloisonnés dans une entreprise étanche entre directions entrainant inévitablement du corporatisme. Ce mode de fonctionnement d’un autre âge (comme si ces salariés n’avaient pas la même appartenance, ni les mêmes intérêts) est incompatible avec la notion d’Unité Économique et Sociale OBS avancée par la Direction.

C’est le choix d’un accompagnement de proximité territorial pour l’ensemble des salariés et des métiers.

Pour nous, chacun et chacune est important quel que soit sa direction, quel que soit son statut, son activité et sa fonction. C’est pourquoi la Cfdt propose des listes de candidates et de candidats qui s’attachent à représenter toute la diversité géographique et toute la diversité des métiers de l’UES OBS.

C’est le choix d’une action qui privilégie la qualité du dialogue social, même si cette voie est exigeante.

Le dogmatisme et les postures jusqu’au-boutistes sont des aveux de faiblesse. La négociation suppose la recherche du compromis entre les volontés de la Direction et les intérêts des salariés, la Cfdt l’assume.

Seule la politique du contrat social a apporté des résultats concrets. Et ce contrat social dont beaucoup tentent de se prévaloir n’est rien d’autre que la somme des accords construits et signés le plus souvent par la Cfdt.

Les équipes de la Cfdt ont négocié avec opiniâtreté et exigence et ont permis de nombreuses avancées significatives.

C’est enfin le choix rigoureux du suivi des accords et de leurs applications.

Il ne suffit pas que la Cfdt signe des accords d’entreprise ; encore faut-il que les accords d’entreprise soient appliqués correctement par le management, qui pourrait en avoir une interprétation personnelle. La Cfdt s’engage à veiller à leur correcte application sur le terrain et à défendre vos droits.

Vous nous avez fait confiance et la Cfdt est devenue
la 1ère organisation syndicale du privé, des cadres et du Groupe Orange

[CFDT, Engagement] Bilan des actions Cfdt

Bilan des actions de vos représentants Cfdt

Les actions de la Cfdt sont quotidiennes. Le fil d’actualité résume mensuellement le bilan de ses actions qui sont synthétisés dans une description de l’ensemble des acquis de l’UES OBS.

La Cfdt est fier d’avoir déjà obtenu :

Voir également les perspectives avec la Cfdt

[CFDT, Engagement] Les perspectives avec la Cfdt

Perspectives, pour les 3 ans prochaines années, avec la Cfdt

La Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) est la responsabilité que l’Entreprise a vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société.

La justice sociale, le capital humain et les enjeux écologiques et environnementaux de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise sont au cœur des actions de la Cfdt.


Lors de chaque négociation ouverte dans l’UES OBS, la Cfdt a pesé de tout son poids pour mettre en œuvre les fondamentaux du pacte du pouvoir de vivre signé par 19 organisations au niveau national.

Malheureusement, et trop souvent, la Cfdt doit rappeler ses grands principes lors des prises de décisions de la Direction. En effet, la RSE n’apparait pas comme une évidence pour la Direction.

La Responsabilité Sociétale de l’Entreprise devrait pourtant permettre à l’Entreprise de prendre ses décisions au-delà de la simple rentabilité financière.

Et pourtant le combat continue pour le capital humain et la reconnaissance

La Direction a fait les choix :

Ces harmonisations et ces demandes seront des challenges et des objectifs pour la Cfdt en 2020.


La Direction a fait le choix de déménagements (comme ceux d’OAB) en privilégiant des gains financiers (en quittant les intramuros) aux dépends de l’augmentation de la pénibilité des trajets domicile-travail sans forcément proposer une amélioration des d’espaces de travail qui sont pourtant propice aux développements professionnels.

La Cfdt demande : l’abandon de systématisation de l’Open Space dans tous les nouveaux déménagements, une équité de traitement dans les déménagements à venir, une systématisation les compensations lors de l’aggravation du temps de trajet.


La Direction a fait le choix d’ignorer les revendications des salariés concernant les déplacements professionnels avec par exemple une indexation du surtemps de trajet sur le Smic, une compensation pour les trajets nécessitant un départ la veille ou un retour le lendemain, …

La Cfdt continuera à revendiquer une meilleure politique voyage pour l’entreprise.

Et pourtant le combat continue pour le dialogue social et la proximité

La Direction fait perdurer une inadéquate répartition des Relations Humaines par métier et non par région ou site rendant la proximité RH impossible.

La Cfdt demande une nouvelle réorganisation des RH pour obtenir une réelle proximité terrain.


La Direction continue à déshumaniser le travail en équipe en privilégiant trop systématiquement le management à distance (certains salariés ne rencontrent leur hiérarchie que lors des entretiens annuels).

La Cfdt demande à ce que le morcèlement des taches et la délocalisation des activités soient le plus réduit possible et demande un meilleur suivi de la charge de travail et ses conséquences.


La Direction réalise une mauvaise utilisation de la digitalisation par le déploiement d’outils inefficients comme Chronos et Fusion et l’abus d’outils de ticketing pour les services généraux et la DSI (système insatisfaisant pour les salariés utilisateurs comme pour les services concernés).

Pour la Cfdt, la concertation et l’analyse des besoins est une nécessité pour nos outils communs.

Et pourtant le combat continue pour l’environnement

La Direction reste frileuse et non-constante concernant la mise en place d’une politique de transport doux efficace pour tous (comme chez OAB) et la mise en place d’un plan de mobilité privilégiant la faible émission de CO2.

Pour la Cfdt c’est une évidence : faisons adhérer l’UES OBS au PDE d’Orange (Plan de Déplacement d’Entreprise).

La Cfdt continue à faire la promotion du télétravail dans l’UES OBS pour diminuer collectivement l’empreinte carbone et réduire les fatigues.


La Direction reste peu efficace concernant la « réduction de la voiture dans les déplacements ».

Pour la Cfdt, la voiture ne doit en aucun cas être assimilée à une rémunération. La Cfdt a ainsi refusé de signer les NAO d’OCWs de l’UES OBS,


La Direction reste trop inactive concernant le tri des déchets et l’arrêt des déchets plastiques comme les gobelets et les touillettes des machines à café et pour généraliser le tri sélectif sur tous les sites.

La Cfdt demande à l’entreprise de devancer d’un an la règlementation sur le sujet.

Voir également le bilan de la Cfdt

[CFDT, Engagement] L’art de la négociation

La Cfdt ou l’art de la négociation

Pour la Cfdt, avec ses représentants syndicaux, chaque négociation est le lieu et le moment d’améliorer les conditions de travail de chacun.

Chaque organisation syndicale représentative (c’est-à-dire ayant recueilli un minimum de 10% des suffrages au premier tour des élections professionnelles) a la faculté de créer une délégation syndicale composée de 2 délégués syndicaux et de 2 salariés pour toute négociation sur un accord.

Toutes les négociations sont composées de séances de négociation durant lesquelles la Direction et les organisations syndicales tentent de s’accorder sur un certain nombre de mesures à destination des salariés.

  • Un accord ne peut être signé que s’il remporte l’adhésion d’une ou plusieurs organisations syndicales dont la représentativité est d’au moins 50% au premier tour des élections professionnelles.
  • A défaut d’accord, un PV de désaccord est établi. Dans la plupart des cas, à défaut d’accord, la Direction impose ses propres choix.

Pour être bien représenté

Votez massivement pour la Cfdt en désignant du 19 au 21 novembre 2019 les listes Cfdt pour donner du poids aux représentants syndicaux Cfdt qui négocieront et défendront vos intérêts tout au long du prochain mandat.

Votez liste complète Cfdt du 19 au 21 novembre 2019