Tag Archives: OH

[CFDT, UES OBS] Projet Immobilier Agora

Déménagement des équipes parisiennes d’OAB-OH-OBS

Pour des raisons économiques, la Direction d’Orange met en œuvre une nouvelle stratégie de répartition des salariés pour les métropoles françaises : fin des implantations au centre des agglomérations et regroupement des équipes.

La Direction d’Orange a ainsi entrepris de rassembler les salariés parisiens des BU OAB et OH et des salariés de l’ex-NRS qui sont actuellement répartis sur plusieurs sites historiques dont Temple (3ème), Médéric (17ème), Jasmin (16ème). Ces salariés seront réunis dans un nouveau site à La Défense.

Pourquoi ce déménagement

Ce déménagement a pour objectif de permettre à l’entreprise :

  • De faire des économies financières (équilibre à 5 ans avec économie annuelle de 1,3 M€ par an).
  • De s’aligner sur la politique immobilière du groupe Orange en quittant Paris intra-muros.
  • De redonner du standing aux locaux en quittant des bâtiments vétustes et mal agencés pour avoir une meilleure vitrine : un « Navire Amiral pour OAB ».
  • D’anticiper la croissance des effectifs parisiens et de limiter les mouvements entre sites.

La Cfdt soutient cette initiative de rationalisation des locaux parisiens.

Toutefois, le choix de regroupement en un seul et même site fait de nombreux mécontents (205 salariés d’OBS SA perdent en moyenne 14 minutes de temps de trajets pour se rendre au travail).

La Cfdt aurait souhaité segmenter en deux ce regroupement d’effectif avec un site à l’est de Paris (proche de Saint-Denis) et un autre à l’ouest ; en complément du site de Massy au sud. Cette répartition géographique aurai certainement permis une réduction collective des temps de trajets.

Les bâtiments choisis

La Direction a choisi deux bâtiments sur la zone de la Défense aux Villages de l’Arche :

  • Pour être à proximité des nouveaux locaux OBS de Cœur Défense et de ceux d’OCD aux Villages de l’Arche,
  • Pour être à proximité de nos clients.

Les deux bâtiments retenus doivent accueillir 900 salariés en 2021. Actuellement près de 800 personnes sont concernés par ce déménagement : 650 salariés dont 320 OBS SA et 150 prestataires. Ce déménagement de grande ampleur aura lieu en T3 2019.

La Cfdt regrette le choix de ces bâtiments du fait :

  • Des contraintes d’aménagements liés à la forme des bâtiments,
  • Des difficultés d’accès avec engorgement des transports en commun,
  • De l’absence probable de cohésion liée au choix de deux bâtiments non contigus.

Pour la Cfdt, le contrat n’est pas rempli. Ces points de désaccord sont exprimés dans les avis rendus par le CE et par le CHSCT OAB-OH-OBS.

La Direction a indiqué qu’elle étudiera toutes les situations individuelles problématiques suite à ce déménagement.

Contacter vos représentants Cfdt si vous souhaitez être accompagné dans vos démarches.

L’aménagement

L’aménagement des bâtiments a été confié au cabinet d’architecte Projective ayant déjà « sévi » lors des aménagements des locaux d’OCD sur la même zone.

L’élaboration des aménagements a été présentée par la direction comme une co-construction entre les demandes des équipes et les contraintes de la Direction. Cette mise œuvre a pourtant ses limites par l’imposition de beaucoup de règles :

  • L’absence de bureaux individuels et le tout open-space comme modèle,
  • La présence de beaucoup d’espaces de convivialité très proches des lieux de travail,
  • Pas de caisson individuel, mais des casiers,
  • Mise en place du Flex-office : partage de bureau pour les effectifs nomades.

Des aménagements sur mesure ont été réalisés en fonction des doléances de chacune des équipes sans présager d’un avenir changeant. Ces aménagements seront-ils appropriés avec nos activités de demain ?

La Cfdt regrette :

  • L’absence d’une grande salle de réunion,
  • La présence de salles de réunions sans porte,
  • Le refus de rajouter certaines cloisons phoniques.

La Cfdt est consciente cependant que l’aménagement intérieur des lieux est difficile vu la forme des bâtiments et de l’exigüité de certaines zones. Elle s’est montrée très vigilante concernant les nuisances sonores. Il reste toutefois des zones de travail dans des lieux de passage ou en proximité d’espaces de convivialité.

Contacter sans hésitez vos représentants Cfdt pour connaître les aménagements qui vous concernent.

Un budget a été provisionné pour réaliser d’éventuelles modifications d’aménagements.

La Cfdt a bon espoir que les investissements consentis pour ce déménagement
puissent être reproduits pour d’autres sites pour augmenter
le nombre de mètres carrés et améliorer le standing collectif :
soutenez vos représentants Cfdt
.

[CFDT, L'architecture] Vers OBS SA

Comprendre l’Unité Économique et Sociale OBS

En 2017, la Cfdt vous présentait l’UES NRS. Il est temps de vous présenter l’organisation de 2019.

Voici la cartographie actuelle fin 2018 avec les volumétries correspondantes ainsi que l’organisation d’OBS en décembre 2018 et celle de janvier 2019.

Réorganisation de l’UES

Au 1er janvier 2019 la société OBS SA (ex-NRS, filiale d’Orange) réalise une fusion absorption de 7 de ses filiales :

  • OAB SAS (Orange Application for Business)
    • (BU OAB) Activité d’ESN pour accompagner les entreprises dans leur transformation digitale, dans une dimension multicanale : web, téléphonie et points de vente.
  • OCWs SASU (Orange Connectivity & Workspace services)
    • (BU OGSB) Intégration de solutions globales en Réseaux, Communications Unifiées et Mobile.
  • OC SASU (Orange Consulting)
    • Conseil en télécommunications. Accompagne les entreprises et administrations dans leur transformation numérique.
  • OCEAN SASU (Ocean)
    • Géolocalisation spécialisée pour le Machine to Machine (couplage géolocalisation et gestion de flottes).
  • OH SASU (Orange Healthcare)
    • Services et conseils technologiques autour d’un système de santé connecté à destination des professionnels de la santé.
  • OCfB SASU (Orange Cloud for Business) – en dehors de l’UES OBS en 2018
    • (BU OCB) Infrastructures de cloud computing (IaaS) pour les entreprises, regroupant les activités de cloud computing, d’hébergement et de stockage dans le cloud.
  • Neocles Corporate SAS – en dehors de l’UES OBS en 2018
    • Spécialiste de la virtualisation (serveurs et postes de travail), stockage, infogérance.

Une dernière filiale – restant dans l’UES OBS – n’est pas absorbée :

  • OCD SAS (Orange Cyberdéfense) :
    • (BU OCD) Spécialiste de la sécurité, constitué à partir des équipes de la société Atheos, Orange Consulting et Obiane en 2016 et en ajoutant LEXSI en 2017

Les dernières acquisitions d’OBS SA restent pour l’instant en dehors de l’UES OBS :

  • Business & Decision (dans le domaine de la DATA),
  • Enovacom (dans le domaine des activités d’Orange Healthcare),
  • Basefarm (dans le domaine des activités d’Orange Cloud For Business).
  • SecureData (dans le domaine de la cyberdéfense).

Les impacts de cette réorganisation

Selon la Cfdt, la fusion des filiales n’a pas de forts impacts à ce jour sur les salariés. Les seuls impacts connus sont :

  1. Le double rattachement RH pour les salariés :
    • business attaché à la BU,
    • social attaché à l’UES OBS
  2. La reprise en main de l’actionnaire unique Orange sur la stratégie de ses filiales

La Cfdt regrette que l’UES OBS devienne uniquement un conteneur social sans stratégie propre.

Pour autant, à partir de 1er janvier toutes les restructurations au sein d’OBS SA sont possibles sans changement de contrat de travail. Selon la Cfdt l’année 2019 fera apparaître les changements profonds induits par cette réorganisation juridique :

  • forte restructuration des BU (Business Unit)
  • forte restructuration des métiers transverses.
  • multiplication des équipes mixtes Orange SA/OBS SA (mode alliance).

Soyons collectivement vigilants. N’hésitez pas à vous rapprocher de vos correspondants Cfdt.

L’art de l’embrouille

La simplification juridique annoncée apporte une incompréhension par l’introduction d’une complexité de nommage. En effet le terme OBS désigne simultanément :

  • la marque Orange Business Services pour le service aux entreprises
  • l’unité Economique et sociale (UES) OBS, un conteneur social pour les filiales d’Orange (à terme toutes ?)
  • l’entité juridique : OBS SA, filiale d’Orange et propriétaire de toutes les filiales d’Orange dans le domaine du service aux entreprises

La Cfdt regrette cette volonté de confusion qui nuit à la compréhension collective

[CFDT, UES OBS] NAO 2018 – OAB-OH-NRS – La Cfdt prend ses responsabilités

NAO 2018 : Quelques avancées

La Cfdt se félicite d’être à l’origine du rapprochement des trois Organisations Syndicales qui a permis de signer collectivement les NAO 2018 et d’arracher 75 000 €.
Pour rappel, le PV de désaccord des NAO 2017 imposé par la direction avait empêché la revalorisation salariale de 180 salariés faute de la signature des 2 autres organisations syndicales.

Bilan Cfdt des NAO 2018

Comme à son habitude, la Cfdt est la première force de proposition dans ces négociations.

Version imprimable

Un modèle sociale en rupture

Même si nous avons probablement atteint les bornes économiques des négociations obligatoires de 2018,  le malaise créé par le modèle social proposé par la Direction est réel.
Actuellement, la masse des départs de l’Entreprise est compensé vaille que vaille par des recrutements aux rémunérations plus élevées (Effet Noria positif imposé par la loi du marché). Cette équation économique intenable engendre un turn-over non maîtrisé et non anticipé. Trop souvent, les départs sont motivés par des raisons financières ou par l’absence de challenge proposé par la Direction.

Donner des repères salariaux

La Direction est-elle en capacité de proposer un positionnement salarial équilibré dans l’Entreprise ? … la Cfdt en doute fortement. L’exemple le plus édifiant étant la mise en avant, devant la Direction, du détournement des promotions et des parts variables pour réaliser des augmentations artificielles.

Et pourtant, lors de ces négociations, la Cfdt s’est attachée à ce que :

  • tous les salariés disposent des diagrammes à moustache de leur équipe de rattachement et de leur fiche de poste métier pour connaître les repères salariaux de l’Entreprise ;
  • les mouvements internes soient favorisés au sein de l’entreprise pour dynamiser et renouveler les expériences.

Malheureusement sur ces sujets, la Cfdt a été une fois de plus entendue mais pas écoutée. L’ambiance courtoise de ces négociations n’a pas permis d’effacer le dédain avec lequel la Direction appréhende les propositions de la Cfdt. Seuls certains engagements oraux ont été obtenus.

N’hésitez pas à vous rapprocher de vos Délégués syndicaux Cfdt pour faire appliquer ces engagements non négligeables de la Direction qui sont une réelle plus-value pour les salariés :

  • Donner tous les éléments au manager pour positionner son collaborateur dans son  équipe et dans son métier. Soyez demandeur !
  • Donner la possibilité au manager de demander une augmentation hors budget NAO pour un salarié qui change d’orientation (d’équipe ou de métier). Pensez-y !
  • Donner la possibilité au salarié de présenter 5 profils équivalents au sien afin de lever un doute sur son dépositionnement au regard de la discrimination ressentie. Surtout, ne restez pas seul !

Pour rappel :

Pour la Cfdt, être une Organisation Syndicale responsable c’est :
NÉGOCIER, Négocier, encore négocier…
Avec un seul but : l’intérêt général.

Rejoignez les représentants CfdtCFDT-pépinière

La Cfdt s’engage pour chacun, agit pour tous
Vous voulez : inventer de nouveaux droits ;
que l’égalité professionnelle devienne la réalité.

Alors, prenez contact sans hésiter avec vos représentants Cfdt :
Dominique BLANCHARDRoland HOUDEBINE,
Christophe MALHERBE, Sébastien CROCQUESEL
.