[CFDT, UES OBS] Chronos & décompte du temps de Travail

Choix de l’outil Chronos et décompte du temps de travail

Le contrôle du temps de travail quotidien des salariés étant devenue une obligation légale, la direction a fait le choix de mettre en place pour tous les salariés de l’UES NRS une nouvelle interface web appelée Chronos.
Le périmètre de l’outil Chronos dépasse l’objectif de la seule déclaration de son temps de travail quotidien, il centralise également la gestion : des congés, des astreintes, des heures supplémentaires, des heures de délégation ainsi que des alertes en cas de non-respect des limites légales : des coupures hebdomadaires et journalières, maximum horaire autorisé par jour et par semaine.

chronos

Pour rappel : l’accord relatif à l’aménagement et à l’organisation du temps de travail au sein de l’UES NRS (signé par la Cfdt et entré en vigueur le 1er juin 2016) donne les modalités du temps de travail et de repos pour tous les salariés de l’UES NRS.

Avis défavorable sur l’outil Chonos

Au final, et après analyse de l’outil, l’ensemble des représentants Cfdt, ainsi que les CHSCT filiales, les CE filiales et le CCE de L’UES NRS ont rendu des avis majoritairement défavorables, et expriment de façons collective et unanime les griefs d’exploitabilité suivants :

  • Trop de bugs et d’incohérences de données dans l’utilisation de l’outil Chronos,
  • Ergonomie non intuitive et utilisation trop fastidieuse des menus et des multiples plannings déclaratifs individuels,
  • Mise en œuvre d’une technologie obsolète ne respectant même pas les normes d’accessibilité W3C.

Des groupes de testeurs volontaires émanant du CE et du CHSCT des différentes filiales avaient pourtant accompagné la direction pour évaluer depuis janvier 2017 les livraisons successives de Chronos…

Déploiement chaotique de Chronos

Malgré tout, sans que l’ensemble des bugs majeurs de l’outil Chronos n’aient été résolus, la première phase de déploiement s’est déjà déroulée en juin pour les sociétés : OCWs, OC, NRS, OCfB et Neocles. Ainsi, ces salariés essuient déjà les plâtres et sont les premiers cobayes à tester l’outil Chronos.

    • La Cfdt avait pourtant interpellé la direction pour que le déploiement ne se fasse que si les conditions d’exploitabilité de l’outil étaient réunis !!! Ce ne fut malheureusement pas le cas.
  • La Cfdt espère vivement que la deuxième phase du déploiement se fera dans de bien meilleures conditions. Elle concernera normalement en octobre prochain les filiales OAB, OCD, OCEAN, OH et Telefact.

Les cordonniers seraient-ils toujours les plus mal chaussés ?

Outils

Les membres Cfdt présents dans toutes les instances ne cessent d’interpeller la direction sur l’importance des outils dans l’entreprise.
Cependant, les difficultés perdurent et ne semblent pas se résoudre :

  • Retard dans la normalisation et l’homogénéisation des différents outils de l’entreprise (alors que la création de NRS date de 2014),
  • Pilotage souvent maladroit et insuffisance de recueille des vrais besoins terrain,
  • Absence chronique d’interconnexions entres les outils,
  • Déploiement trop souvent chaotique et insuffisance d’accompagnement aux utilisateurs,
  • Choix ergonomique discutables qui déconcerte plus d’un salarié.

Et pourtant, ce n’est pas faute de remonter vos avis !!!
Que sont devenues les ambitions de digitalisation fièrement mise en avant ???

Autres outils en gestation

En plus de l’outil Chronos en cours de déploiement, deux autres outils importants verront le jour sur l’année 2018 :

  • L’outil PRIME qui remplacera à terme les outils : {Agresso Facturation, AMT et OTL} pour la partie saisie des temps de facturation,
  • L’outil O-FUSION qui remplacera à terme les outils : {Agresso Gestion, Sage, Sx, et Cougar} pour les parties : comptabilité, contrôle de gestion, administration des ventes, logistique, facturation projet.

Espérons que l’enseignement du retour d’expérience des écueils rencontrés sur Chronos sera bien capitalisé !!!

Surcharges de travail & heures supplémentaires

chronos-hsup

Pour la Cfdt, l’outil Chronos doit permettre aux salariés et à la direction de mieux gérer le temps de travail :

  • Évaluation individuelle des éventuelles surcharges de travail,
  • Mise en évidences des heures supplémentaires.

Pour ce faire :

    • La Cfdt encourage les salariés à déclarer dans Chronos les heures effectivement réalisées quotidiennement,
    • La Cfdt a demandé et obtenu que la ligne managériale ne puisse pas modifier unilatéralement les heures déclarées par les salariés dans Chronos,
    • La Cfdt a demandé et obtenu que les statistiques des alertes Chronos soient transmises aux CHSCT pour pouvoir réaliser des actions de préventions,
  • La Cfdt a demandé et obtenu la mise en place de formations relatives à la gestion du temps de travail pour réellement accompagner les salariés dans la prise en main de l’outil Chronos.

N’hésitez pas à revenir vers vos représentants qui vous accompagneront
dans l’utilisation de ce nouvel outil.