[CFDT, L'architecture] Iniquités dans l’UES

OBS SA : révélateur d’inégalités dans L’UES

La création d’OBS SA met aussi en évidence une absence d’harmonisation préalable des règles et pratiques entre les Directions (ou anciennes filiales) :

  • Répartitions très différenciantes des revalorisations de rémunération avec un écart conséquent de 35% d’augmentation annuelle moyenne entre certaines Directions (alors même qu’il existe déjà de gros écarts de rémunération au sien de chaque direction) ,
  • Aucune unicité de traitement des parts variables tant sur les populations éligibles que sur les montants plafonds ou les modes de calcul de rémunération,
  • Grand écart quant aux règles d’attribution des voitures de fonctions et de statuts sur les populations éligibles et les volumes (plus de 50% des salariés dans certaines Directions) avec des règles très différentes sur l’attribution des cartes carburant,
  • Absence de cohérence dans le traitement de la restauration (remise de tickets restaurant, accès aux RIE, repas à domicile, repas personnel sur le lieu de travail, …) avec inégalités de répartition des subventions correspondantes,
  • Non homogénéité des règles sur les déplacements et remboursements (actuellement enfin en cours de négociation…).

La Cfdt estime une fois de plus que la Direction n’a pas su anticiper cette fusion en négligeant l’harmonisation des pratiques qui sont hélas sources d’iniquités salariales et financières.

 

  • L’argument toujours utilisé « nous n’avons pas le même modèle social » est-il approprié pour ne rien changer alors que l’on nous serine inlassablement que nous sommes dans une même Unité Économique et Sociale ?
  • La Direction n’est-elle pas irresponsable de ne traiter qu’après coup tout ce qui a été mis sous le tapis depuis plusieurs années ?
  • Comment dans ces conditions un salarié peut-il se projeter dans une UES à plusieurs vitesses ?

Le travail restant est considérable, soutenez vos représentants Cfdt