Tag Archives: Dématerialisation

[CFDT, Répères, UES OBS] Dématérialisation des titres-restaurant

Dématérialisation des titres-restaurant

La Direction « projette » de réaliser la dématérialisation de nos titres-restaurant papier. Un serpent de mer déjà évoqué en 2015.

La mobilisation des élus et des Organisations Syndicales a permis de repousser ce projet à 2020.

La dématérialisation revient à disposer d’une « carte de paiement » nominative, avec un code confidentiel, alimentée à distance tous les mois par notre employeur.


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, UES OBS] La direction envisage de dématérialiser les Tickets Restaurants

Lors du CE de décembre, la direction nous a informé de son projet de dématérialisation des Tickets Restaurants.

La direction OAB souhaite mettre en place une phase pilote au 1er trimestre 2015 et généraliser à tous les salariés au mois d’avril.

Lors du CE de décembre, la CFDT a prévenu la direction du peu d’intérêt des salariés pour ce mode de fonctionnement. Avant d’aller plus loin, il nous faut tenir compte de l’ensemble du personnel, de la disparité des sites, des différentes capacités de restauration proche, des modes de prises de repas (restaurant, cantine, panier repas,..), des capacités financières de chacun et aussi des utilisations que chacun fait actuellement de ses tickets.

Aux vues des difficultés rencontrées par les salariés des entreprises qui ont déjà fait ce choix, la CFDT NRS demande à la direction OAB de prendre son temps et avancer avec prudence sur ce sujet. La CFDT NRS souhaite rappeler que contrairement à ce qui a été annoncé, le décret de loi n’oblige pas les entreprises à dématérialiser les tickets restaurant.

N’hésitez pas à donner votre avis auprès de vos représentants CFDT.

Ce qui changera par rapport aux tickets actuels

Actuellement, la direction n’a pas encore retenu de prestataire donc nous ne pouvons pas communiquer sur l’offre exacte. Nous devrions avoir plus d’information fin janvier.

L’offre semble tout de même s’orienter dans ce sens :

  • Une carte de type mastercard fournie à tous les salariés
  • La carte est rechargée tous les mois par la direction (plus besoin d’aller chercher les tickets) selon les mêmes modalités que les TR actuellement (8€80/jour de travail, pas de TR si note de frais, etc.)
  • La carte est utilisable dans tous commerces qui acceptent les TR (lors du paiement, le prestataire vérifie qu’il s’agit d’une entreprise affiliée)
  • Le montant maximum du paiement sera de 19€/jour.
  • Les paiements se feront au centime près et la carte peut être utilisée plusieurs fois au cours de la journée (par exemple : 0.95€ le matin à la boulangerie pour acheter un pain au chocolat + 5€60 le midi pour un sandwich + 1€10 le soir en rentrant pour une baguette de pain = 7€65).

Après une rapide analyse, on y voit quelques changement dans les usages :

  • Il ne sera plus possible de payer le dimanche et jours fériés avec la carte
  • Il ne sera plus possible de payer un gros montant en TR (par exemple une sortie en famille payée avec 6TR)
  • Il ne sera plus possible de payer plus de 19€/jour (par exemple 2TR le midi + 2TR le soir lors d’un déplacement professionnel)
  • Il ne sera plus possible de donner un TR à un tiers (conjoint, enfant, associations, etc.) à moins de lui donner la carte…
  • Est-ce que les super marchés seront accrédités par le prestataire ? Si oui, y’a-t’il une vérification faite par rapport aux articles achetés ?

Malheureusement, ces usages – bien que pratiqués par un grand nombre de salariés- sont difficiles à défendre car ils sont illégaux :

  • Il est impossible d’utiliser plus de 19€/jour (aucune vérification n’est possible pour le commerçant aujourd’hui, à part refuser de payer avec plus de 2TR)
  • Il est interdit d’utiliser des TR le dimanche, sauf si écrit explicitement sur le TR (aucune vérification n’est faite par les commerçants aujourd’hui)