Tag Archives: Tickets restaurant

[CFDT, UES OBS] Déplafonnement des TR

La Cfdt obtient un déplafonnement temporaire des titres restaurants

La Cfdt salue la décision du Gouvernement qui a accédé à sa demande de déplafonnement de l’utilisation des titres-restaurants durant la crise sanitaire.

Le plafond des titres-restaurants passe ainsi temporairement de 19 euros à 38 euros par jour pour tout le secteur de la restauration y compris les samedis et dimanches.


L’intégralité des articles du site cfdt-nrs.fr est réservée aux abonné-e-s de l’UES OBS.

Abonné ? Connexion / Non abonné ? Inscription

[CFDT, UES OBS] Part patronale des TR

Part patronale des titres-restaurants

Certains salariés d’Orange SA bénéficient actuellement de la part patronale des titres-restaurants sous forme d’indemnité forfaitaire, exonérée de cotisation sociale et non soumise à l’impôt. Cette disposition n’est pas applicable pour les salariés de l’UES OBS.

La Cfdt souhaite apporter son éclaircissement sur ces différences de traitements de la part patronale concernant les titres-restaurants.


L’intégralité des articles du site cfdt-nrs.fr est réservée aux abonné-e-s de l’UES OBS.

Abonné ? Connexion / Non abonné ? Inscription

[CFDT, Repères, UES OBS] Dématérialisation en juin

La dématérialisation des titres-restaurants devient une réalité
pour tous les salariés de l’UES OBS en juin 2020

Ça y est ! Après 5 ans de tergiversations, le chantier tant redouté par certains ou tant attendu par d’autres de la dématérialisation des titres-restaurants est enfin arrivé à son terme pour OBS SA (la dématérialisation était déjà effective pour une grande majorité des salariés d’OCD SAS).

Tous les salariés de l’UES OBS disposeront à partir de début juin 2020 d’une carte sans contact pour une utilisation dématérialisée des titres-restaurants. Voir les clefs de la dématérialisation des titres-restaurants.


Qu'en pensez-vous ?

La Direction admet économiser annuellement 37 000€ grâce à cette dématérialisation des titres-restaurants. Comment souhaitez-vous que cette économie soit redistribuée ?

  • Par une revalorisation automatique de la part patronale du titre-restaurant chaque année (60%, 375 Votes)
  • Par un accès gratuit aux boissons chaudes pour tous (5%, 29 Votes)
  • Par la possibilité de rematérialiser les titres-restaurants en fin d'année (16%, 97 Votes)
  • Ça m'est égal, la dématérialisation des titres-restaurants est déjà un avantage (10%, 62 Votes)
  • Ça m'est égal, rien ne compensera la perte des titres-restaurants papier (9%, 58 Votes)

Nombre de votants : 621

Fin du sondage : 3 juin 2020 @ 17:00

Loading ... Loading ...

Comment va se passer la dématérialisation des titres-restaurants ?


L’intégralité des articles du site cfdt-nrs.fr est réservée aux abonné-e-s de l’UES OBS.

Abonné ? Connexion / Non abonné ? Inscription

[CFDT, UES OBS] Titres-Restaurant dématérialisés

Dématérialisation des titres-restaurant en 2020

Après le couac de la Direction en juillet 2019, les titres-restaurants dématérialisés devaient faire leur apparition en avril 2020. Seulement, la crise sanitaire que nous vivons rebat les cartes et perturbe ce calendrier.

Position de la Cfdt

La Cfdt est la seule Organisation Syndicale à avoir donné, sans dogmatisme, les clefs de l’utilisation des titres-restaurant dématérialisés ou papiers.

La Cfdt y a souligné :

  • Les souplesses perdues par la dématérialisation : utilisation interdite le dimanche et limitée à 19€ par jour.
  • Les souplesses offertes par la dématérialisation des titres-restaurant par : utilisation au centime d’euro sans perte, utilisation par un tiers, tolérance pour une utilisation le soir ou le samedi.

Le respect de la loi dans l’utilisation des titres-restaurant (pour faciliter la pause déjeuner des salariés) est primordiale.

La Cfdt se positionne donc pour la mise en place des titres-restaurant dématérialisés – même si une meilleure solution serait de laisser ce choix à chaque salarié et de rendre possible la re-matérialisation d’une partie de ces titres-restaurant.

Les conséquences de la crise sanitaire


L’intégralité des articles du site cfdt-nrs.fr est réservée aux abonné-e-s de l’UES OBS.

Abonné ? Connexion / Non abonné ? Inscription

[CFDT, UES OBS] La direction envisage de dématérialiser les Tickets Restaurants

Lors du CE de décembre, la direction nous a informé de son projet de dématérialisation des Tickets Restaurants.

La direction OAB souhaite mettre en place une phase pilote au 1er trimestre 2015 et généraliser à tous les salariés au mois d’avril.

Lors du CE de décembre, la CFDT a prévenu la direction du peu d’intérêt des salariés pour ce mode de fonctionnement. Avant d’aller plus loin, il nous faut tenir compte de l’ensemble du personnel, de la disparité des sites, des différentes capacités de restauration proche, des modes de prises de repas (restaurant, cantine, panier repas,..), des capacités financières de chacun et aussi des utilisations que chacun fait actuellement de ses tickets.

Aux vues des difficultés rencontrées par les salariés des entreprises qui ont déjà fait ce choix, la CFDT NRS demande à la direction OAB de prendre son temps et avancer avec prudence sur ce sujet. La CFDT NRS souhaite rappeler que contrairement à ce qui a été annoncé, le décret de loi n’oblige pas les entreprises à dématérialiser les tickets restaurant.

N’hésitez pas à donner votre avis auprès de vos représentants CFDT.

Ce qui changera par rapport aux tickets actuels

Actuellement, la direction n’a pas encore retenu de prestataire donc nous ne pouvons pas communiquer sur l’offre exacte. Nous devrions avoir plus d’information fin janvier.

L’offre semble tout de même s’orienter dans ce sens :

  • Une carte de type mastercard fournie à tous les salariés
  • La carte est rechargée tous les mois par la direction (plus besoin d’aller chercher les tickets) selon les mêmes modalités que les TR actuellement (8€80/jour de travail, pas de TR si note de frais, etc.)
  • La carte est utilisable dans tous commerces qui acceptent les TR (lors du paiement, le prestataire vérifie qu’il s’agit d’une entreprise affiliée)
  • Le montant maximum du paiement sera de 19€/jour.
  • Les paiements se feront au centime près et la carte peut être utilisée plusieurs fois au cours de la journée (par exemple : 0.95€ le matin à la boulangerie pour acheter un pain au chocolat + 5€60 le midi pour un sandwich + 1€10 le soir en rentrant pour une baguette de pain = 7€65).

Après une rapide analyse, on y voit quelques changement dans les usages :

  • Il ne sera plus possible de payer le dimanche et jours fériés avec la carte
  • Il ne sera plus possible de payer un gros montant en TR (par exemple une sortie en famille payée avec 6TR)
  • Il ne sera plus possible de payer plus de 19€/jour (par exemple 2TR le midi + 2TR le soir lors d’un déplacement professionnel)
  • Il ne sera plus possible de donner un TR à un tiers (conjoint, enfant, associations, etc.) à moins de lui donner la carte…
  • Est-ce que les super marchés seront accrédités par le prestataire ? Si oui, y’a-t’il une vérification faite par rapport aux articles achetés ?

Malheureusement, ces usages – bien que pratiqués par un grand nombre de salariés- sont difficiles à défendre car ils sont illégaux :

  • Il est impossible d’utiliser plus de 19€/jour (aucune vérification n’est possible pour le commerçant aujourd’hui, à part refuser de payer avec plus de 2TR)
  • Il est interdit d’utiliser des TR le dimanche, sauf si écrit explicitement sur le TR (aucune vérification n’est faite par les commerçants aujourd’hui)