[CFDT, UES OBS] Intéressement – Bilan 2022

La “bonne” surprise
ou le grand cirque de l’intéressement 2022

Alors qu’OCD France SAS (présenté par certains comme « l‘Ali-corne ») devait exploser ses objectifs ; alors qu’OBS SA risquait fort de ne pas déclencher l’intéressement (malgré des objectifs réduits) ; alors qu’Enovacom SASU devait tout juste tenir ses objectifs : rien ne s’est passé comme prévu. Tous les pronostics ont été déjoués concernant la valorisation de la prime d’intéressement 2022 relative aux résultats 2021.

La Cfdt continue de maintenir sa défiance vis-à-vis de l’accord triennal d’intéressement 2021-2023 arraché de justesse par un referendum initié en septembre 2021 par le syndicat maison – la CFE-CGC Orange. Ce type de referendum se fait toujours au mépris de la représentation syndicale.

En effet, l’analyse Cfdt des résultats financiers 2021 fait apparaitre :

  • Une profitabilité très préoccupante pour OBS SA et OCD France SAS,
  • Une incapacité récurrente de la Direction de l’UES OBS à tenir ses budgets,
  • De très fortes inquiétudes sur l’intéressement 2022 et 2023 avec des objectifs pas vraiment maitrisés.

Comme l’affirme toujours la CFE-CGC Orange, nous verrons bien si l’accord d’intéressement signé pour 3 ans est “entièrement renégociable” chaque année. La Cfdt a un gros doute, la Direction affirmant que les objectifs financiers sont contraints par des budgets fixés par Orange SA et que les règles de calculs de l’intéressement sont normalisées et non négociables.

La Cfdt vous présente son analyse, ses craintes, et expose les perspectives d’intéressement pour 2022 et 2023.


Pour lire la suite de cet article

+ Vous êtes déjà abonné-e : authentifiez-vous !
+ Vous n'êtes pas encore abonné-e : inscrivez-vous gratuitement !

Contactez vos Délégués Syndicaux Cfdt de l'UES OBS