[CFDT, UES OBS] NAO OCD – Un non-sens

Des NAO OCD France surréalistes bien loin des préoccupations des salariés
Ou comment phagocyter les négociations au profit des “Très Gros” salaires

Après des NAO UES OBS particulièrement décevantes, sans aucune prise en compte des avancées proposées par la Cfdt, les NAO OCD France aboutissent finalement à une vraie caricature. Toutes ces négociations se sont en effet focalisées autour d’un seul et même sujet : doit-on proposer des compensations financières aux « très gros salaires » en relation avec la nouvelle répartition de la prime vacances ?

La Cfdt a en effet assisté à une vraie parodie orchestrée par la Direction et la CFE-CGC Orange (organisation syndicale majoritaire chez OCD France) : ou comment “oublier l’intérêt collectif des salariés

Mais comment donc est-il possible de faire passer au second plan des sujets aussi importants que :

  • Le pouvoir d’achat des salariés en ces temps d’inflation galopante qui se consolide autour de 5,4% pour 2022,
  • La transparence sur l’attribution des parts variables,
  • La revalorisation des frais de déplacement et des indemnités repas ?
  • Le traitement des bas salaires dans certains métiers spécifiques ?

Pour la Cfdt, il hors de question d’adouber cette parodie de négociations au service d’une infime minorité de salariés déjà bien favorisés.
La Cfdt refuse de signer la dernière proposition d’accord “qui élude les vrais sujets” des NAO OCD France.

Retrouvez l’analyse Cfdt de l’accord cosigné par la Direction et la CFE-CGC Orange.


Pour lire la suite de cet article

+ Vous êtes déjà abonné-e : authentifiez-vous !
+ Vous n'êtes pas encore abonné-e : inscrivez-vous gratuitement !

Contactez vos Délégués Syndicaux Cfdt de l'UES OBS