Archives par étiquette : Référendum

[CFDT, UES OBS] Le résultat du référendum

Le verdict est tombé

Les salariés ont tranché concernant l’application de l’accord d’intéressement 2021-2022-2023.

Le « Oui » l’emporte d’une courte tête avec 169 voix d’avance et 53,7% des votes.

La Cfdt remercie tous les salariés qui ont voté pour le « NON ». Le résultat du référendum n’étant pas net, la Direction devra tenir compte de la défiance exprimée par 1050 salariés de l’UES OBS. La Cfdt, comme elle l’a toujours fait, saura porter cette voix lors des négociations futures.

La Cfdt s’inquiète que moins de 23% des salariés aient choisi de suivre la Direction et son allié dans une régression majeure de notre package social pour tous les salariés présents et à venir de l’UES OBS. Ce choix est dicté par une vision du « c’est mieux que rien », seul argument réducteur utilisé ad nauseam par la CFE-CGC.

La Cfdt maintient son analyse d’une profitabilité non maîtrisée et contrainte par des réorganisations permanentes et des difficultés de facturation liées à l’introduction de l’outil Fusion.

La Cfdt regrette que ce choix grave dans le marbre la volonté de la CFE-CGC et de la Direction de creuser l’écart toujours plus grand entre la rémunération d’Orange SA et celle de l’UES OBS.

  • l’accord d’intéressement signé par la CFE CGC pour l’UES OBS est bien moins-disant que le précédent,
  • alors que l’accord d’intéressement pour Orange SA non-signé par la même CFE CGC est mieux-disant.


Cet article a été publié le 10 septembre 2021 avec les mots clé , .

[CFDT, UES OBS] Pourquoi VOTER « NON »

Le vote « NON » au référendum était pourtant une évidence

Non seulement l’accord soumis à référendum est mauvais,
mais en plus, il nous engage pour 3 ans sans renégociations possibles.
En votant « NON », les salariés auraient retrouvé le pouvoir de stopper la spirale négative face à la Direction.

Retrouvez notre conférence débat en coopnet, et visualisez le PDF présenté durant la campagne.

Face à un mauvais accord, le vote « NON » était pourtant une évidence

Ce texte introduit une double peine

  • Le nouveau seuil de déclenchement de l’intéressement, basé sur des objectifs de profitabilité, ouvre la possibilité d’avoir 0€, 1 an, 2 ans voire 3 ans. Ce seuil a ainsi un fort risque d’être bloquant malgré de bons, voire de très bons résultats !
  • De plus, la nouvelle méthode de calcul distribue moins d’intéressement que les années précédentes, en cas de déclenchement !

… dans un contexte difficile.

En effet, le principal critère de profitabilité est actuellement très mal maitrisé par nos Directions, surtout en cette période de réorganisations permanentes.

Pour négocier et améliorer l’accord, le vote « NON » était pourtant une évidence

Voter “NON” aurait permis de négocier un nouvel accord au plus vite, dès 2022.
Malheureusement, l’accord tel qu’il est proposé au référendum empêche toutes négociations pendant 3 ans :

  • La Direction a refusé la demande de la Cfdt d’introduire un article dédié aux éléments amendables chaque année,
  • La Direction n’a pas saisi la possibilité de signer un accord valable 1 an.

La CFE-CGC et la Direction se sont entendues pour écarter toute négociation sous la formule lapidaire suivante :

[L’avenant annuel] aura pour seul objet de définir le niveau de l’objectif annuel des indicateurs de performance dans la continuité de ce qui a été négocié pour l’année 2021 à partir du budget annuel de chaque entité en ce qui concerne les indicateurs financiers (EBITDAaL après retraitements et CA services)”

Pour la Cfdt, la CFE-CGC a menti lorsqu’elle a affirmé qu’il est déjà prévu dans l’accord de négocier les objectifs tous les ans ! et qu’il n’y a “aucun risque” à signer l’accord d’intéressement 2021-2022-2023″.

En votant “oui”, rien n’est négociable : ni les objectifs (à la main de la Direction), ni les seuils, ni la structure de l’accord qui sont gravés pour 3 ans.

Pour donner le pouvoir aux salariés, le vote « NON » était pourtant une évidence

Voter « Oui » c’est reconnaitre qu’il est possible de dégrader sévèrement un accord sans compensations. Mais c’est surtout donner du crédit au nouveau discours de la Direction et de la CFE-CGC : « c’est mieux que rien ». Cette position ne peut aller ni dans le sens des salariés ni dans la perspective de conquérir de nouveaux droits sociaux.

Non seulement, la victoire du « NON » aurait imposé l’ouverture d’une négociation dès l’année prochaine
Mais une victoire massive du « NON » aurait démultiplié la pression des salariés sur la Direction :

  • Avec la certitude que cette négociation aboutisse à une amélioration de l’accord imposé,
  • Avec un message fort envoyé à la Direction pour arrêter de dégrader notre package social,
  • Avec l’obtention de compensations lors des NAO 2022 pour conserver notre attractivité.

L’impact du « NON » à ce référendum aurait été beaucoup plus fort que n’importe quelle grève.

Réagissez en postant anonymement un commentaire (voir le champ “laisser un commentaire” ci-dessous)

#Partout pour tous

[CFDT, UES OBS] Référendum Intéressement

Référendum salarié sur l’accord d’intéressement de l’UES OBS

La consultation sur l’accord trouvé entre la CFE-CGC et la Direction sur l’intéressement triennal 2021-2023 se déroulera du mardi 7 septembre 2021 (9h) au jeudi 9 septembre 2021 (14h).

Pour défendre le pouvoir d’achat des salariés de l’UES OBS,
le vote « NON » au référendum devient une évidence

La Cfdt de l’UES OBS expose tous les éléments pour appréhender les enjeux de cette consultation :

Retrouvez tous les arguments Cfdt pour comprendre le refus de signature de l’accord d’intéressement 2021-2023 au 30 juin 2021.

La communication Cfdt pour cette consultation

Vous pouvez imprimer, télécharger ou partager avec vos collègues la synthèse des arguments de la Cfdt.
Communication-syndicale-Cfdt

Réagissez en postant anonymement un commentaire (voir le champ “laisser un commentaire” ci-dessous)

#Partout pour tous

[CFDT, Référendum & Intéressement, UES OBS] Intéressement – Référendum

Lancement d’un référendum salarié
sur l’accord d’intéressement de l’UES OBS

Tous les salariés de l’UES OBS seront consultés par référendum, du 7 au 9 septembre, pour valider l’accord d’intéressement 2021-2022-2023 signé uniquement par la Direction et la CFE-CGC le 30 juin 2021.

La Cfdt refuse les conditions très défavorables imposées par la Direction pour l’Intéressement 2021-2023.

Suivez la Cfdt en votant « NON » au prochain référendum !

Retrouvez tous les arguments qui ont motivé sa position.

Les raisons du référendum

La CFE-CGC a réclamé un référendum salarié en tant qu’Organisation Syndicale Représentative minoritaire signataire.

Isolée dans son choix de signerla CFE-CGC a lancé sans succès un ultimatum de 8 jours pour faire changer d’avis les deux organisations syndicales majoritaires. Les rencontres avec les salariés durant ce délai ont d’ailleurs conforté la Cfdt dans sa décision de ne pas accepter l’accord d’intéressement imposé par la Direction. La procédure de consultation est donc lancée pour un référendum du mardi 7 septembre 2021 à 9 heures jusqu’au jeudi 9 septembre 2021 à 14 heures.

Pour Cfdt, il s’agit d’une chance inouïe qui est offerte aux salariés pour dire Stop à la dégradation du package social initiée par la Direction de l’UES OBS depuis plusieurs années.

Comprendre les enjeux du référendum

La Cfdt organisera des moments d’échanges durant les semaines qui précéderont le référendum :

  • Venez nombreux à nos réunions d’informations à distance organisées 30 août au 3 septembre,
  • Venez nous rencontrer lors de nos visites sur votre site,

Pensez également à consulter le site de la Cfdt qui fourmille d’informations pertinentes.

Réagissez en postant anonymement un commentaire (voir le champ “laisser un commentaire” ci-dessous)

La Cfdt vous souhaite de bonnes vacances et aura plaisir à vous retrouver pour la rentrée.

#Partout pour tous