Tag Archives: Intéressement

[CFDT, UES OBS] Intéressement : les réponses

Épilogue de l’intéressement 2019

Au vu des vives réactions concernant l’intéressement 2019 très décevant (-36% en moyenne pour l’UES OBS), il est important de clarifier certains points et de répondre à vos interrogations.

Qualité de l’accord d’intéressement

La Cfdt souhaite d’abord rappeler que l’accord d’intéressement 2018 est bien mieux-disant que l’ancien accord. L’intéressement aurait été de 0,6% du salaire annuel au lieu du pourtant décevant 1,44% obtenu cette année.


La faiblesse de l’intéressement provient uniquement de la surévaluation des objectifs financiers à atteindre.

Pour exemple : les objectifs très ambitieux d’OCWs avaient été atteints en 2017 en réalisant une sur-performance (7,5M€ pour 7,4M€ attendus). Ces salariés ont à nouveau performé en 2018 (+4% soit 7,8M€) mais n’ont cependant pas atteint leurs objectifs. C’est simple : les objectifs 2018 d’OCWs ont été augmentés de 45% pour passer à 10,8M€. Cherchez l’erreur… et trouvez le piège !

La Direction impose des objectifs déconnectés des réalités économiques sans laisser la possibilité de les négocier.

La Cfdt regrette toujours la signature trop précipitée des autres organisations syndicales, alors qu’il était encore possible de mieux valoriser l’accord d’intéressement 2018. Les 2 autres syndicats ayant lâché l’affaire, la Cfdt a finalement co-signé l’accord d’intéressement puisqu’à l’initiative de beaucoup d’avancées sur le sujet.

A chacun ses objectifs

La Cfdt s’étonne du décalage qui existe entre :

  • Les objectifs collectifs des parts variables que nos dirigeants atteignent quasiment dans leur intégralité,
  • Et les objectifs collectifs retenus pour qualifier l’intéressement.

La vraie question pour la Cfdt est : nos dirigeants et les salariés tirent-ils l’entreprise dans le même sens ?

Comparaison impossible

On aurait pu espérer un geste pour améliorer l’intéressement. Il n’en est rien, et l’intéressement 2018 de l’UES OBS reste à 1,44% du salaire brut annuel.

Il est vrai que l’intéressement est incertain… mais pas pour tout le monde. En effet, Orange SA a compensé l’aléatoire en proposant un sur-intéressement (passage de 4,37% à 4,78%) pour atteindre l’équivalent d’un 13ème mois avec la participation.

Autre comparaison cruelle pour les salariés de l’UES OBS : sans compter la sur-performance, l’atteinte des objectifs apporte 4% du salaire brut annuel pour Orange SA contre seulement 2% pour l’UES OBS…

Au bilan, l’intéressement de l’UES OBS est finalement 4 fois moins important que celui d’Orange SA : 591€ contre 2440€.

La Cfdt déplore une nouvelle fois l’éloignement des deux systèmes sociaux qui cohabitent au sein du groupe Orange : l’écart des rémunérations continue à se creuser entre l’UES OBS et Orange SA.

L’intéressement 2020

La direction et les organisations syndicales ont engagé des négociations sur l’intéressement 2019. Les dernières propositions de la Direction sont très décevantes car à nouveau démesurées et dé-corrélées des réalités économiques :

  • Augmentation des objectifs d’embauche des stagiaires de 20% à 30%,
  • Augmentation des objectifs financiers pour passer de 5,805 millions d’euros (atteints très partiellement) à 7,959 millions d’euros. Cela fait quand même une inflation des objectifs de plus de 35% alors même que nous sommes en pleine réorganisation et restructuration

La Cfdt ne comprend pas cette stratégie moins-disante qui dégrade directement l’atteinte de l’intéressement 2020 sur les résultats de 2019.

Pour la Cfdt, il faudra se poser les bonnes questions :

  • Quelle serait la plus-value d’un intéressement 2020 avoisinant les 150€ en moyenne ?

  • Faudra-t-il signer en l’état l’avenant 2019 de l’accord d’intéressement avec de telles perspectives ?
  • Ne serait-il pas possible de renoncer à l’intéressement en échange d’une augmentation collective moins aléatoire et plus pérenne ?

  • L’intérêt fiscal de l’intéressement pour la Direction est-il toujours un moyen de pression pour les organisations syndicales ?

Abondement & intéressement

Bien que l’accord des NAO 2019 de l’UES OBS ne soit pas signé, profitez dès à présent de l’abondement qui y est intégré (450€ d’abondement pour 600€ de versement pour les placements Orange Actions Classique C et D).

Pour défendre votre rémunération : soutenez vos représentants Cfdt

[CFDT, UES OBS] Intéressement 2019

Intéressement 2019 de l’UES OBS

Pour rappel (voir l’accord sur l’intéressement) :

  • L’intéressement 2019 représente la valorisation de la performance collective des salariés aux résultats 2018 de l’entreprise (alors que la Participation représente la valorisation d’une partie des bénéfices réalisés par l’entreprise).
  • Est éligible à l’intéressement, tout salarié de l’UES OBS justifiant d’une ancienneté minimale de trois mois au 31/12/2018.
  • La clé de répartition de l’intéressement est de 50% sur la durée de présence et de 50% sur la rémunération.

Bilan de l’intéressement 2019

L’intéressement proposé pour l’UES OBS est décevant au regard des efforts importants consentis pas chacun : chaque salarié de l’UES bénéficiera d’un intéressement correspondant à 1,44% du salaire brut annuel pour un temps plein et ceci grâce à la surperformance de chacune des filiales sur un des 3 indicateurs.

Le bilan par direction est alors proportionnel aux salaires moyens de chacune d’elle sans proposer une réelle solidarité au sein de l’UES OBS :

La Cfdt a demandé un intéressement complémentaire exceptionnel pour atteindre l’intéressement de 2018 en prenant exemple sur les pratiques de la maison mère.

Bien que la maison mère Orange SA ait déjà surperformé en 2018 en dépassant de 0,37% leurs objectifs nominaux fixés à 4%, le conseil d’administration a quand même accordé un intéressement complémentaire de 0,41% a tous les salariés Orange SA (pour correspondre à un mois de leur salaire moyen) : décidément, nous n’avons pas les mêmes repères.

Analyse de la Cfdt

La Cfdt est satisfaite de constater :

  • Que le nouvel accord signé par la Cfdt est mieux disant pour d’EBIT toutes les sociétés. Avec l’ancien accord, l’intéressement aurait été de 0,6% du salaire annuel au lieu de 1,44%.
  • Que la solidarité négociée par la Cfdt dans l’accord a parfaitement fonctionné.
  • Que la prime de solidarité n’a pas eu d’impact sur l’intéressement 2019.


La Cfdt déplore encore des pratiques récurrentes qui amputent d’autant l’intéressement commun :

  • Une fois de plus le calibrage de certains objectifs d’EBIT 2018 est complétement décorrélé de la réalité économique des filiales :
    • Pour OCD et OC : malgré les alertes remontées, les objectifs sont carrément inatteignables 3 années de suite.
    • Pour OCWS : les objectifs très ambitieux de 2017 n’avaient été atteints qu’en réalisant une surperformance, ceux de 2018 encore plus ambitieux n’ont été atteints qu’à 75%.
    • Pour OCEAN : les objectifs d’EBIT ont également été mal calibrés pour 2018.

La Cfdt estime que la valorisation de l’intéressement est artificiellement faussée par l’optimisme de leur dirigeant, et ceci alors que les résultats économiques sont bons malgré tout.

La Cfdt a une pensée solidaire pour les salariés de NEOCLES qui n’atteignent pas leur objectif de 0,02% et de ce fait ne perçoivent pas d’intéressement pour l’année 2018. Encore une ambition mal calibrée par la Direction ?

Placement ou versement

L’accord des NAO de l’UES OBS n’étant pas signé, l’abondement du PEG n’est pas encore connu avec certitude pour un versement volontaire. La direction propose actuellement un abondement identique à celui de 2018 soit : 450€ pour 600€ de versement.

Pour information : en 2018, 28% des salariés ont choisis de percevoir directement l’intéressement alors que 72% l’on épargné sur leur PEG.

Pour défendre votre rémunération : soutenez vos représentants Cfdt

[CFDT, UES OBS] Accord d’intéressement OBS

La Cfdt signe l’accord d’intéressement 2018 – 2020 pour l’UES

La Cfdt se réjouit de la signature d’un accord d’intéressement triennal pour les années 2018, 2019 et 2020 mais regrette une interprétation trop personnelle de la solidarité de la part de la Direction. Pour rappel, l’intéressement aux bénéfices de l’entreprise est la distribution facultative d’une partie des résultats aux salariés.

Les grandes avancées de l’accord d’intéressement

En continuité de l’accord précédent, l’atteinte des objectifs permettra de redistribuer 2% (+3% en cas de dépassement) de la masse salariale sous forme d’intéressement.

Comme à son habitude, la Cfdt est restée l’Organisation Syndicale la plus active pour obtenir de nouvelles avancées sociales ; Les 5 avancées significatives du nouvel accord sont les suivantes :

1) Solidarité entre les filiales pour l’atteinte des objectifs

Dans l’accord précédent, l’intéressement était calculé pour chacune des filiales de l’UES NRS. En conséquence, certaines filiales pouvaient toucher un faible – voir très faible – intéressement dû à des objectifs irréalistes. Ce nouvel accord fixe les objectifs sur toute l’UES NRS en rendant l’intéressement moins aléatoire.

2) Articulation de l’intéressement élargie autour de 3 indicateurs (+1 en 2019)

  • (P1) EBIT retraité,
  • (P2) Croissance du chiffre d’affaire services,
  • (P3) Nouvel indicateur. Taux de transformation des stagiaires et alternants. Chaque salarié influe l’atteinte de l’objectif en donnant une vision attractive d’OBS,
  • (P4) Nouvel indicateur prévu en 2019 lorsque PRIME et FUSION seront en service. DSO remplaçant pour moitié P3.

3) Seuil de déclenchement plus bas

Le nouveau seuil de déclenchement permet d’obtenir un intéressement sans que l’objectif ne soit pleinement atteint. Les seuils de déclenchement sont dorénavant à 50% de l’objectif maximal (alors qu’il était de 90% dans l’accord précèdent). Cela assure ainsi une meilleure valorisation de l’intéressement.

4) Surperformance vraiment valorisée

La surperformance (plafonnée à 3% de masse salariale) est mieux valorisée. Elle reste propre à chaque filiale et ne dépend toujours que de l’EBIT retraité. La nouvelle formule rémunère ainsi mieux une surperformance.

5) Solidarité avec les bas salaires – à la seule initiative de la Cfdt

Tous les salariés ayant un salaire inférieur à 1 PASS (plafond annuel de la sécurité sociale : 39723€ / an) toucherons le même montant d’intéressement. Dans le précédent accord ce plancher était de 0,7 PASS. Cette solidarité aurai pu être encore plus importante avec un plafond à 3 PASS. Mais la Cfdt n’a pas été suivie dans son action.

Comparaison avec l’accord précédent

Lors des négociations, La Cfdt a pu apprécier l’évolution des concessions faites par la Direction. Les simulations de ce nouvel accord donne les résultats suivants pour 2016 et 2017 (malheureusement la Direction n’a pas communiqué les simulations pour 2015) :

Nous pouvons constater que ce nouvel accord remplit bien les objectifs de solidarité inter-filiales (en maintenant un intéressement fort pour les filiales solidaires). Son application aurait augmenté collectivement l’intéressement  de +0,29 points en 2016 et de +0,31 point en 2017 soit 15% d’augmentation.

Solidarité pour tous … ou presque

Au fil de la négociation, la Cfdt s’est bien rendu compte que la notion de solidarité n’était qu’un concept pour la Direction.

En effet, les plus haut salaires (55 salaires supérieurs à 120000€ / an en 2018 et 72 en prévision pour 2019) se sont exclus de la solidarité collective sur l’intéressement – bis repetita placent. Pour comparaison, l’accord du groupe Orange propose une solidarité beaucoup plus forte de la part des hauts salaires.

La Cfdt condamne fermement sur ce point le corporatisme des hauts dirigeants de NRS. Vous pouvez lire la déclaration préalable de la Cfdt au CCE.

Alors qu’un accord d’intéressement (impérativement signé par au moins deux OS) s’impose à la Direction :

  • pour permettre une avantageuse défiscalisation des sommes versées,
  • pour compenser la volonté de ne pas accorder d’augmentation générale.

La Cfdt a été abandonnée par les autres Organisations Syndicales qui n’ont pas su profiter de ces moyens de pression alors même qu’il restait encore du temps pour négocier. Pourquoi une telle précipitation pour signer alors que les données transmises par la Direction étaient incomplètes pour appréhender pleinement le sujet ?!!!

Néanmoins, au regard des bouleversements à venir en 2019 et 2020, la Cfdt a obtenu que  l’accord d’intéressement puisse être amendé chaque année. Cette disposition permettra d’atteindre une meilleure solidarité et permettra à la Direction de respecter ses engagements en terme de responsabilité sociale.

Soyons vigilant à nos accords : soutenez vos représentants Cfdt

[CFDT, UES OBS] La Cfdt signe les NAO d’une unité Économique et Sociale (NRS) en manque de repères et d’ambitions

La Cfdt signe les NAO NRS.
Et pourtant : Que devient l’UES NRS ?

  • L’unité Économique (l’UES) se réduit : de plus en plus au simple fait de regrouper les filiales de convention SYNTEC du groupe ORANGE.
  • L’unité Sociale régresse : de moins en moins de règles de fonctionnement communes : frais, déplacements, horaires, astreintes, congés…

imagesX3ZBPV2C

Dans ce contexte les ambitions de la Cfdt étaient de profiter des NAO pour :

  1. Relancer une cohérence sociale via la mise en place d’un PERCO et en améliorant les critères d’Autorisations Spéciales d’Absences.
  2. Initier une cohésion sociétale par des initiatives environnementales telles que l’indemnisation des déplacements en vélo, des Plans de Déplacement Entreprise (PDE) sur des sites pilotes , …
  3. Imposer des critères économiques sans pénaliser les négociations futures de chaque filiale.

Les avancés communes pour toutes les filiales NRS sont assez maigres :
Mais “Ce qui est pris n’est plus à prendre”

Les principales avancées, presque toutes à la seule initiative de la Cfdt, sont :

  • La possibilité d’une prime pour tous les salariés présents au 2 janvier 2017 (il fallait attendre un an de présence auparavant),
  • Un minimum d’augmentation managériale basé sur des montants et non un pourcentage (plus abstrait et favorisant les gros salaires) :
    • 450 € bruts minimum pour les salariés cadres et assimilés cadres,
    • 300 € bruts minimum pour les salariés non cadres,
  • Des conditions plus avantageuse d’abondement de l’intéressement sur le PEG calculées sur la base de l’intéressement des filiales les moins valorisées, afin que chaque salarié profite d’un maximum d’abondement sans débours (Attention, seul le placement sur le fond ORANGE ACTIONS bénéficiera d’un abondement ; part C et D) :
    • Abondement de 100% des les 200 premiers €, soit de 0 à 200 € d’abondement,
    • Abondement de 25% de 201 à 640 € , soit de 0 à 110 € d’abondement,
    • L’abondement maximum sera donc de 310 € pour un versement au moins égal à 640€.

abondement2.jpg

  • Une légère amélioration des Autorisations Spéciales d’Absences (ASA) pour les faire tendre vers ceux du groupe et se mettre en conformité avec la loi :
    • Passage de 2 jours à 5 jours de congés pour les obsèques d’un ascendant,
    • Passage pour les jours de congés enfants malade de « 2 jours pour le premier enfant + 0,5 jour par enfant supplémentaire » à « 2 jour pour le premier enfant + 1 jour par enfant supplémentaire ».
  • La mise en place d’un Plan de Déplacement Entreprise (PDE) sur 1 site pilote.

La Cfdt regrette le manque d’ambition de la direction
par son refus d’avancer sur les points suivants :

  • Mise en Place d’un PERCO sur les traces des avancées déjà acquises chez Orange.
  • Restitution des congés payés pour les jours d’arrêts maladie survenu durant la période de congés (ces jours sont actuellement perdu pour les salariés NRS alors que le droit européen permet de les conserver).
  • Aucune approche environnementale (réduction des déplacements , télétravail, indemnités Km, sites ISO 14001…).

Avec une UES NRS sans ambition sociale ni vision économique, la direction devra répondre à la question,  “A quel niveau devrons-nous rattacher l’Unité Economique et Sociale“ :  au niveau NRS ? ou au niveau OBS ?

[CFDT, UES OBS] Intéressement disparate suivant les filiales de l’UES NRS

Intéressement NRS 2017

La Cfdt s’interroge cette année sur les effets des résultats d’intéressement aussi disparates entre les différentes filiales de l’UES NRS.

interessement2

Montant 2016 d’intéressement distribué par filiale (tenant compte des salaires et des temps de présence) divisé par le nombre de salariés de la filiale (hors abondement)

Ces résultats en effet posent un certain nombre de questions :

L’UES NRS a t-elle encore un sens au moment ou directions et salariés des filiales raisonnent de plus en plus en terme de SBU (Strategic Business Unit) regroupant les activités filiale et maison mère

  • Comment certaines filiales ont-elles pu se tromper à ce point dans leurs objectifs ?
  • Doit-on parler d’erreur d’analyse, doit-on parler d’ambitions irrationnelles ou d’ambitions de façade quand des objectifs ne sont atteints qu’a 65% ?

Dans tous les cas, les objectifs retenus ont été retenus par la direction sans penser aux impacts économiques sur les salariés de l’UES pour aboutir à un intéressement extrêmement réduit pour certains…

La Cfdt a toujours défendu l’approche d’un accord d’intéressement sur les résultats consolidés de l’UES NRS pour une meilleure solidarité dans les réorganisations perpétuelles que l’ensemble du personnel de l’UES NRS traverse. Toutefois, la Cfdt demande la mise en place d’un nouveau calcul de redistribution plus réaliste, solidaire et atteignable.

Rappel : Selon le choix du salarié, l’intéressement est épargné ou payé sur la paie du mois de mai 2017. Les choix de placement se feront du 6 au 24 avril 2017.

Version imprimable disponible ici.

Voir la communication sur la participation