Archives par étiquette : Réorganisation

[CFDT, UES OBS] Simplifications Division OBS

Simplifications juridiques de la Division OBS

Comme vous le savez, la division Entreprise Orange Business Services (OBS) est composée de plusieurs entités juridiques française : Orange SA, OBS SA et ses filiales – OCD SAS, ENOVACOM SASU, B&D – et bien d’autres dont l’international. (voir le décryptage Cfdt sur ce sujet pour plus détails).

En 2018 et 2019, deux étapes de réorganisation ont été franchies :

  1. Absorbion d’Equant par Orange SAsous convention collective des Télécom,
  2. Fusion-Absorbtion des filiales de NRS SA pour créer OBS SAsous convention collective BETIC dite “SYNTEC”.

Une troisième étape était attendue depuis 3 ans, pour en finir avec le “Mode Alliance”, ce mode de management confus qui induit des mélanges hiérarchiques “douteux” entre des salariés d’entreprises différentes (dans ce cas, entre Orange SA et OBS SA).

Voici l’analyse Cfdt de cette 3ème étape de simplification des BU de la division d’OBS qui devrait être effective au 1er janvier 2022.


[CFDT, UES OBS] Réorganisation DfB

Retour vers le futur ou la réorganisation de (DfB) « Digital for Business »

La Direction a dernièrement présenté aux élus plusieurs chantiers de réorganisation prévus pour fin 2021.
L’un d’eux concerne la réorganisation de DfB (Digital for Business) qui nous ramène près de dix ans en arrière – en 2012, à l’époque d’IT&L@bs.

DfB comprend plus de 1200 salariés et est rattachée à la Business Unit D&D (Digital & Data). D&D agrège également dans son périmètre la société Enovacom et la société B&D (Business & Décision) » – voir le décryptage de l’UES OBS pour plus de détails.

DfB et B&D adressent conjointement toutes les activités de services liées à la data et au digital. Alors que Enovacom adresse uniquement une activité de niche liée à la santé. Il est donc tout naturel d’attendre que les entités DfB et B&D se réorganisent avant de se « marier ».

La Cfdt vous présente la nouvelle réorganisation de DfB qui rappellera des souvenirs aux anciens d’IT&L@bs.
C’est quand même une sacré désillusion


[CFDT, UES OBS] OCD – Info ou Intox

Orange Cyberdefense – Information ou manipulation ?

Depuis quelque mois, de nombreuses rumeurs alimentent l’actualité mouvementée et confuse de la branche cybersécurité d’Orange dans laquelle Orange Cyberdefense tient une part prépondérante des activités de services aux entreprises.

Ces incertitudes deviennent même une vraie source d’inquiétude, en particulier pour les salariés d’OCD SAS (filiale d’OBS SA et membre de l’UES OBS).

La Cfdt souhaite ici dénoncer les “manipulations” en cours ; qui n’ont pour seul objectif : “Le sauvetage des Dirigeants actuels” ; et pour seule conséquence : la déstabilisation d’OCD…

Le point d’orgue de cette manipulation est bien sûr ‘La soi-disante pétition‘, lancée par quelques chefs à plumes, et présentée comme une déclaration d’amour de l’ensemble des salariés d’OCD à leur gourou.

Pour la Cfdt, il est déplorable que l’organisation syndicale majoritaire au sein d’OCD SAS prenne part à ces manœuvres. Avons-nous atteints les limites de la collaboration ?


[CFDT, UES OBS] OCD – L’année du Carve-out

2021 sera l’année du “Carve-out” d’Orange Cyberdefense

“2021 sera l’année du ‘Carve-out’ pour plus d’autonomie et plus de moyens” est la première annonce faite par Michel Van Den Berghe sur le sujet. Depuis cette phrase énigmatique du 12 janvier 2021, les interrogations des salariés d’OCD vont bon train et personne ne sait vraiment quels seront les prochains changements à venir.

Le dernier CSEC extraordinaire du 13 avril 2021 a permis de lever une petite partie du voile qui entoure cet obscur “Carve-Out” qui devrait prendre forme en juillet 2021. Il conforte également les annonces prémonitoires faites par la Cfdt en octobre 2020 (voir l’article “OCD un monde à part“).

Voici l’analyse de la Cfdt sur les perspectives du “Carve-Out” pour OCD SAS mais également pour OBS SA.


[CFDT, UES OBS] Décryptage de l’UES OBS

Présentation 2021 de l’UES OBS… et même plus

L’UES OBS est le repère essentiel de la vie sociale de chaque salarié. Cependant, cette Unité Économique Sociale vit dans l’écosystème Orange Business Services plus vaste, avec son jargon parfois abscons : Business Unit, directions, filiales…

La Cfdt vous présente un décryptage de l’UES OBS ainsi qu’une analyse de l’intégration prochaine de la filiale Business & Decision.


[CFDT, UES OBS] Décryptage – Division OBS

Comprendre Orange Business Services – OBS en 2021

Le terme “OBS” étant décliné à toutes les sauces, nous allons ici nous intéresser à la division Orange Business Services (OBS) et donc à la branche Entreprise du groupe Orange qui adresse l’international comme le national. Cette division Orange Business Services (OBS) est dirigée par Helmut Reisinger qui est directement sous la responsabilité de Stéphane Richard.

Même si la complexité organisationnelle du périmètre est importante, les filiales de l’UES OBS sont pleinement inscrites dans cette division et ont même pour vocation à prendre le leadership sur ses domaines.

La Cfdt de l’UES OBS souhaite vous proposer une analyse didactique de cette situation en envisageant les possibilités de réorganisations à venir.


[CFDT, UES OBS] Bienvenue à Enovacom

La Société Enovacom rejoint l’UES OBS au 1er janvier 2021

C’est fait… Depuis le 1er janvier 2021, la société Enovacom fait dorénavant partie de l’UES OBS.
La Cfdt a en effet co-signé les accords permettant d’intégrer les salariés d’Enovacom et leurs instances représentatives dans l’UES OBS.

Comme à son habitude, la délégation Cfdt a activement participé à ces négociations. Elle a permis d’aboutir à ce que l’ensemble des accords et règles applicables à l’UES OBS bénéficient à tous les salariés d’Enovacom. La Cfdt est d’ailleurs très satisfaite qu’aucun parc fermé n’ait été créé à cette occasion.

Cette intégration fait suite au récent transfert des activités d’Orange Healthcare vers la société Enovacom. Ces deux réorganisations permettent à Orange de rationaliser et de muscler ses activités de Santé de sa branche B2B.
L’intégration de Business&Decision serait la suite logique d’une consolidation des acquisitions de l’UES OBS.

Voici l’analyse de la Cfdt de cette nouvelle intégration qui va permettre de renforcer nos synergies.


[CFDT, UES OBS] OBS SA n’existe pas

La Direction affirme finalement que l’unité d’OBS SA n’existe pas.

Alors que la Cfdt évoque depuis le 1er janvier 2019 l’absence de cohésion d’OBS SA et des grandes difficultés d’appartenance rencontrées par les salariés, la Direction a finalement admis, lors des bilans obligatoires présentés en CSE (social, économique et stratégique) de novembre 2020, qu’OBS n’était qu’une coopérative de Directions.


[CFDT, UES OBS] OH – Partir pour rester

Rapprochement d’Orange Healthcare et d’Enovacom

Le dernier CSE de fin juin a fait l’objet d’une présentation du projet « Nova Health » qui réorganise le pôle santé de la BU Digital et Data (D&D).

La Direction d’OBS rationalise ainsi son pôle santé en transférant les activités d’Orange Healthcare (OH) vers la société Enovacom. Si, pour la Cfdt, cette approche apparait comme sage et de bon sens, les conséquences sociales sont-elles beaucoup plus floues.

En effet, si Enovacom est une filiale homogène et indépendante d’OBS SA (190 salariés hors de l’UES OBS), il n’en est pas de même pour Orange Healthcare (OH) qui comptent parmi ses rangs pour moitié de salariés OBS SA (30 salariés) et de l’autre, des salariés Orange SA (30 salariés).

Cette réorganisation fait finalement intervenir trois modèles sociaux qui cohabitent. La “rationalisation” des écarts sociaux est un chantier bien plus ambitieux qui dépasse largement ce projet.


[CFDT, UES OBS] Décryptage de l’UES OBS

Décryptage de l’UES OBS en 2019

Pour comprendre les enjeux des prochaines élections du CSE mais aussi pour mieux comprendre les enjeux futurs des précédentes réorganisations et ses difficultés, la Cfdt souhaite apporter un regard vulgarisateur sur l’UES OBS.

l’UES OBS est composée de deux entités juridiques : OBS SA (filiale d’Orange SA) et sa filiale OCD SAS.


[CFDT, UES OBS] Fusion OCfb Néocles

O.N.E :
Restructuration du Cloud de l’UES OBS

Cette restructuration du Cloud de l’UES OBS se décompose en 2 projets :

  • Projet ONE :
    • Étape 1 : la fusion d’OCfb (450 salariés) et de Néocles (220 salariés) avec la création d’une nouvelle structure : direction OCB France. Nous l’entendons comme l’absorption de Néocles par OCfB,
    • Étape 2 : Mise en œuvre d’un programme de transformation.
  • Projet ONE DT : Renforcement de la nouvelle Direction Technique en intégrant des équipes d’Orange SCE.

L’objectif partagé de cette réorganisation est de :

  • Rationaliser les métiers, au travers d’une meilleure coopération et de synergies opérationnelles,
  • Augmenter la taille des équipes pour conquérir de nouvelles références clients,
  • D’améliorer la croissance et la rentabilité de l’entreprise.

Cependant, un certain nombre d’interrogations sont exposées collectivement sur :

  • L’intérêt de l’étape 1 (avec une réorganisation hiérarchique conséquente) sans connaitre les impacts et la pertinence de l’étape 2. En effet : dès le volet 1, 1/4 des salariés (soit 167 salariés) changent de rattachement hiérarchique ; Alors que le volet 2 est partiellement décrit et introduit des zones d’ombre,
  • La pertinence des découpages opérationnels introduisant des séparations artificielles ou des isolements d’équipes,
  • La rationalité des réorganisations commerciales : diversification des instances de décision et complexification des instances de reporting.

La Cfdt estime que cette réorganisation n’est malheureusement pas au rendez-vous des objectifs ambitieux.


[CFDT, UES OBS] Création d’OBS SA

« Bienvenue dans OBS SA »

He oui, c’est officiel, depuis le 1er janvier 2019 nous sommes tous salariés d’une seule et même société : Orange Business Services SA (OBS SA) qui intègre les 7 filiales (OAB, OCWS, OCfB, NEOCLES, OC, OCEAN, OH) dans L’Unité Économique et Sociale OBS (UES OBS).

Un peu de réconfort d’abord. En effet, des efforts importants ont été consentis par la Direction pour intégrer dans L’UES les filiales Neocles et OCfB en réalisant des aménagements des règlements et des ajustements de rémunération pour uniformiser les pratiques et lisser les inégalités.

La Cfdt reconnait ces réels efforts d’intégration et d’alignement dans L’UES des filiales Neocles et OCfB (sans perte des avantages existants).

La Cfdt s’inquiète cependant d’un retour récurent : « notre package social est trop couteux » qui pourrait laisser présager d’un prochain nivellement par le bas.