Tag Archives: Accords

[CFDT] Temps de Travail

Renégociation de l’accord temps de travail

Suite à l’action d’élus Cfdt courant 2019, l’Inspection du Travail est intervenue à plusieurs reprise pour dénoncer un certain nombre de mauvaises interprétations faits par la Direction de l’UES OBS. Ces écarts portent principalement sur la gestion du temps de travail avec comme déclencheur les nombreux dysfonctionnements de Chronos.

Ainsi, une révision de l’accord temps de travail s’impose. Elle portera sur plusieurs volets de l’accord :

  • Le traitement des salariés à l’heure – ETAM et cadres intégrés,
  • Le traitement des salariés au forfait jours – cadres autonomes,
  • Le traitement des heures supplémentaires,
  • La gestion du respect de la législation – dévolu à Chronos.

Cependant, la Direction se contenterait de ne revoir que les horaires des salariés à l’heure.
Quelle erreur ! L’inspection du travail va bien au-delà dans ces réprimandes.


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, UES OBS] Accord handicap signé

La Cfdt signe l’accord handicap 2020 2022

Depuis la loi du 10 juillet 1987, chaque employeur a une obligation d’emploi correspondant à 6% de l’effectif de l’entreprise au bénéfice de travailleurs en situation de handicap. Les entreprises qui n’atteignent pas cet objectif doivent reverser un reliquat à l’AGEFIPH ou signer un accord avec les Organisations Syndicales représentatives.

La Cfdt pense que ce type d’accord est le meilleur moyen pour atteindre cet objectif.

La Cfdt à de ce fait pris ces responsabilités et a signé l’accord handicap 2020-2022.

Le bilan Cfdt de l’accord handicap

Malgré des efforts continus de l’UES OBS, une légère baisse du taux d’emploi des travailleurs en situation de handicap a été constaté depuis la signature du dernier accord handicap. Les résultats restent également très insuffisants en regard des accords signés et des obligations légales :


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, UES OBS] Astreintes dans l’UES

La Cfdt signe l’accord d’astreintes et l’accord des interventions programmées en heures non ouvrables

En 2018, l’UES OBS harmonise enfin la gestion des astreintes et des interventions programmées en heure non ouvrables (IP-HNO). Voici la synthèse des compensations applicables depuis le 1er janvier 2019 :


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, Engagement] L’art de la négociation

La Cfdt ou l’art de la négociation

Pour la Cfdt, avec ses représentants syndicaux, chaque négociation est le lieu et le moment d’améliorer les conditions de travail de chacun.

Chaque organisation syndicale représentative (c’est-à-dire ayant recueilli un minimum de 10% des suffrages au premier tour des élections professionnelles) a la faculté de créer une délégation syndicale composée de 2 délégués syndicaux et de 2 salariés pour toute négociation sur un accord.


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, UES OBS] Mobilité, un nouveau monde

Mobilité, un nouveau monde

Inégalités au seins d’OBS

Deux populations très différentes cohabitent dans l’entité OBS :

  • Les salariés des filiales, en particulier de l’UES OBS, sous convention SYNTEC,
  • Les salariés d’Orange SA sous convention CCNT.

C’est un secret de polichinelle… Au vu des écarts constatés sur : la rémunération, les augmentations annuelles, les primes, les congés, l’intéressement, les subventions du CE, … les salariés sous convention SYNTEC sont moins bien « lotis » que les salariés de convention CCNT.


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, Élections 2019] Représentant du personnel au CSE

Les avantages et les difficultés à être représentant du personnel

Pour s’engager dans le cadre de ce type de mandat, il faut avant toutes choses avoir un goût prononcé pour aider les autres et aimer faire évoluer les lignes. C’est aussi la volonté de s’engager collectivement pour défendre les intérêts des salariés.

Les positifs du mandat de représentant du personnel

Les représentants du personnel du futur CSE tiendront une place à part dans l’entreprise. Leurs responsabilités leur confèrent certains avantages :

  • Avoir une vision d’ensemble plus précise de la stratégie de l’entreprise et de ses résultats mais aussi être informé avant tout le monde des évolutions possibles de l’entreprise.
  • Être acteur de la vie sociale et dynamiser les Activités Sociales et Culturelles (ASC) de l’entreprise.
  • D’être en contact avec d’autres salariés d’horizons variés que l’on n’aurait sûrement pas rencontrés autrement.
  • Donner de la diversité à son travail (s’ouvrir l’esprit et s’enrichir).
  • Offrir la sensation de faire avancer les choses, d’aider ses collègues ou d’influencer les décisions.
  • Disposer des raisons cachées de certaines décisions ou communications et permettre de faire les bons choix à titre personnel en connaissance de cause.
  • Bénéficier de formations spécifiques.

Les difficultés du mandat de représentant du personnel

La position de représentant du personnel est habituellement aussi associée à un certain nombre d’inconvénients :

  • Avoir le sentiment de délaisser le contact avec la technique.
  • Être confronté à des problèmes humains et des tensions relationnelles : burn-out, mesure discriminatoire, harcèlement moral, …
  • Être source de conflits avec l’employeur qui peuvent conduire à un frein dans l’évolution professionnelle.

Chez OBS, et plus largement chez Orange, la Cfdt estime que les discriminations envers les représentants du personnel sont presque imperceptibles. Elles sont aussi interdites de par la loi.

Concernant l’engagement, les représentants du personnel permettent de renouer des liens entre les salariés et la direction lorsque ceux-ci sont distendus ou bloqués.

Être représentant du personnel : c’est plutôt une question de passion, de volonté, une envie de s’investir dans l’humain, le souhait d’être constructif.


Candidater avec la Cfdt aux élections professionnelles 2019 de l'UES OBS

[CFDT, UES OBS] Intéressement 2019

Intéressement 2019 de l’UES OBS

Pour rappel (voir l’accord sur l’intéressement) :

  • L’intéressement 2019 représente la valorisation de la performance collective des salariés aux résultats 2018 de l’entreprise (alors que la Participation représente la valorisation d’une partie des bénéfices réalisés par l’entreprise).
  • Est éligible à l’intéressement, tout salarié de l’UES OBS justifiant d’une ancienneté minimale de trois mois au 31/12/2018.
  • La clé de répartition de l’intéressement est de 50% sur la durée de présence et de 50% sur la rémunération.

Bilan de l’intéressement 2019

L’intéressement proposé pour l’UES OBS est décevant au regard des efforts importants consentis pas chacun : chaque salarié de l’UES bénéficiera d’un intéressement correspondant à 1,44% du salaire brut annuel pour un temps plein et ceci grâce à la surperformance de chacune des filiales sur un des 3 indicateurs.

Le bilan par direction est alors proportionnel aux salaires moyens de chacune d’elle sans proposer une réelle solidarité au sein de l’UES OBS :

La Cfdt a demandé un intéressement complémentaire exceptionnel pour atteindre l’intéressement de 2018 en prenant exemple sur les pratiques de la maison mère.

Bien que la maison mère Orange SA ait déjà surperformé en 2018 en dépassant de 0,37% leurs objectifs nominaux fixés à 4%, le conseil d’administration a quand même accordé un intéressement complémentaire de 0,41% a tous les salariés Orange SA (pour correspondre à un mois de leur salaire moyen) : décidément, nous n’avons pas les mêmes repères.

Analyse de la Cfdt

La Cfdt est satisfaite de constater :

  • Que le nouvel accord signé par la Cfdt est mieux disant pour d’EBIT toutes les sociétés. Avec l’ancien accord, l’intéressement aurait été de 0,6% du salaire annuel au lieu de 1,44%.
  • Que la solidarité négociée par la Cfdt dans l’accord a parfaitement fonctionné.
  • Que la prime de solidarité n’a pas eu d’impact sur l’intéressement 2019.

La Cfdt déplore encore des pratiques récurrentes qui amputent d’autant l’intéressement commun :


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, UES OBS] Promotion du Télétravail

Favoriser le Télétravail dans L’UES OBS

Promouvoir le télétravail dans L’UES

La Cfdt cherche depuis plusieurs années à promouvoir le télétravail tout en étant attentive à de possibles travers. L’augmentation constante du nombre de télétravailleurs dans l’UES OBS est une très bonne nouvelle (Le travail concerne actuellement environ 7% des effectifs).


Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

[CFDT, UES OBS] Accord d’intéressement OBS

La Cfdt signe l’accord d’intéressement 2018 – 2020 pour l’UES

La Cfdt se réjouit de la signature d’un accord d’intéressement triennal pour les années 2018, 2019 et 2020 mais regrette une interprétation trop personnelle de la solidarité de la part de la Direction. Pour rappel, l’intéressement aux bénéfices de l’entreprise est la distribution facultative d’une partie des résultats aux salariés.

Les grandes avancées de l’accord d’intéressement

En continuité de l’accord précédent, l’atteinte des objectifs permettra de redistribuer 2% (+3% en cas de dépassement) de la masse salariale sous forme d’intéressement.

Comme à son habitude, la Cfdt est restée l’Organisation Syndicale la plus active pour obtenir de nouvelles avancées sociales ; Les 5 avancées significatives du nouvel accord sont les suivantes :

1) Solidarité entre les filiales pour l’atteinte des objectifs

Dans l’accord précédent, l’intéressement était calculé pour chacune des filiales de l’UES NRS. En conséquence, certaines filiales pouvaient toucher un faible – voir très faible – intéressement dû à des objectifs irréalistes. Ce nouvel accord fixe les objectifs sur toute l’UES NRS en rendant l’intéressement moins aléatoire.

2) Articulation de l’intéressement élargie autour de 3 indicateurs (+1 en 2019)

  • (P1) EBIT retraité,
  • (P2) Croissance du chiffre d’affaire services,
  • (P3) Nouvel indicateur. Taux de transformation des stagiaires et alternants. Chaque salarié influe l’atteinte de l’objectif en donnant une vision attractive d’OBS,
  • (P4) Nouvel indicateur prévu en 2019 lorsque PRIME et FUSION seront en service. DSO remplaçant pour moitié P3.

3) Seuil de déclenchement plus bas

Le nouveau seuil de déclenchement permet d’obtenir un intéressement sans que l’objectif ne soit pleinement atteint. Les seuils de déclenchement sont dorénavant à 50% de l’objectif maximal (alors qu’il était de 90% dans l’accord précèdent). Cela assure ainsi une meilleure valorisation de l’intéressement.

4) Surperformance vraiment valorisée

La surperformance (plafonnée à 3% de masse salariale) est mieux valorisée. Elle reste propre à chaque filiale et ne dépend toujours que de l’EBIT retraité. La nouvelle formule rémunère ainsi mieux une surperformance.

5) Solidarité avec les bas salaires – à la seule initiative de la Cfdt

Tous les salariés ayant un salaire inférieur à 1 PASS (plafond annuel de la sécurité sociale : 39723€ / an) toucherons le même montant d’intéressement. Dans le précédent accord ce plancher était de 0,7 PASS. Cette solidarité aurai pu être encore plus importante avec un plafond à 3 PASS. Mais la Cfdt n’a pas été suivie dans son action.

Comparaison avec l’accord précédent

Lors des négociations, La Cfdt a pu apprécier l’évolution des concessions faites par la Direction. Les simulations de ce nouvel accord donne les résultats suivants pour 2016 et 2017 (malheureusement la Direction n’a pas communiqué les simulations pour 2015) :

Nous pouvons constater que ce nouvel accord remplit bien les objectifs de solidarité inter-filiales (en maintenant un intéressement fort pour les filiales solidaires). Son application aurait augmenté collectivement l’intéressement  de +0,29 points en 2016 et de +0,31 point en 2017 soit 15% d’augmentation.

Solidarité pour tous … ou presque

Au fil de la négociation, la Cfdt s’est bien rendu compte que la notion de solidarité n’était qu’un concept pour la Direction.

En effet, les plus haut salaires (55 salaires supérieurs à 120000€ / an en 2018 et 72 en prévision pour 2019) se sont exclus de la solidarité collective sur l’intéressement – bis repetita placent. Pour comparaison, l’accord du groupe Orange propose une solidarité beaucoup plus forte de la part des hauts salaires.

La Cfdt condamne fermement sur ce point le corporatisme des hauts dirigeants de NRS. Vous pouvez lire la déclaration préalable de la Cfdt au CCE.

Alors qu’un accord d’intéressement (impérativement signé par au moins deux OS) s’impose à la Direction :

  • pour permettre une avantageuse défiscalisation des sommes versées,
  • pour compenser la volonté de ne pas accorder d’augmentation générale.

La Cfdt a été abandonnée par les autres Organisations Syndicales qui n’ont pas su profiter de ces moyens de pression alors même qu’il restait encore du temps pour négocier. Pourquoi une telle précipitation pour signer alors que les données transmises par la Direction étaient incomplètes pour appréhender pleinement le sujet ?!!!

Néanmoins, au regard des bouleversements à venir en 2019 et 2020, la Cfdt a obtenu que  l’accord d’intéressement puisse être amendé chaque année. Cette disposition permettra d’atteindre une meilleure solidarité et permettra à la Direction de respecter ses engagements en terme de responsabilité sociale.

Soyons vigilant à nos accords : soutenez vos représentants Cfdt

[CFDT, UES OBS] Orange Bank

Lancement de la Banque Mobile « Orange Bank »

L’offre Orange Bank Grand Public comprend :

  • Un compte bancaire courant et un chéquier gratuit.
  • Une application mobile de paiement gratuite.
  • Une carte bancaire visa internationale à débit immédiat ou différé gratuite.
  • Une assurance complémentaire au choix gratuite (« Protection des achats », « Protection de la vie courante », « Protection de l’identité ».
  • Des Frais de tenue de compte gratuit si plus de 3 opérations sont réalisées par mois (5 euros sinon).

Orange propose une offre de lancement.

  • + 80 € pour les clients réalisant plus de 3 opérations dans le mois d’ouverture du compte (valable jusqu’au 30/06/2018).
  • + 40 € pour les clients ayant un compte Orange Internet, Sosh ou Mobile (valable du 2/11/2017 au 07/02/2018).

Offre aux salariés dont la Cfdt est à l’initiative 

  • + 40 € pour tous les salariés en CDD, CDI et apprentis de l’UES NRS remplissant les critères suivants : 3 mois d’ancienneté minimum, 50% de présence minimum (valable jusqu’au 31/01/2018).

La Cfdt est très fière d’être à l’initiative en 2016  de la déclinaison d’une offre pour les salariés Orange. La Cfdt a demandé de plus que cette offre « salariés » s’enrichisse de taux préférentiels pour l’arrivée des offres de crédit en 2018.

En effet, pour la Cfdt, l’attention portée au personnel doit être aussi importante que celle portée aux clients. Les salariés seront ainsi les premiers ambassadeurs de ces nouveaux produits bancaires et d’assurance.

Jeunesse de l’offre

La Cfdt regrette cependant la jeunesse de cette offre qui gagnera progressivement en maturité :

  • Les offres de crédit à la consommation et immobilier comme les services de placement financier sortiront en 2018.
  • Une offre spécifique pour les moins de 18 ans et les étudiants est à l’étude…
  • D’autres projets seront-ils envisagés : une banque privée, une banque pour les professionnels ?

Bon à savoir

En cas de portabilité du compte bancaire demandée, votre nouvelle banque s’occupera de transférer l’ensemble de vos mandats, prélèvements et virements sur votre nouveau compte courant sous un délai de 22 jours (ne concerne pas le transfert des comptes d’épargne).

Retrouvez d’autres informations dans Basic Salarié sur la page d’accueil de l’intranet  Orange et dans mon Kiosque.

[CFDT, UES OBS] Accord d’architecture de l’UES NRS

La Cfdt a signé l’accord d’architecture
des Instances Représentatives du Personnel de l’UES NRS

La Cfdt, a demandé et obtenu de conserver le mode de fonctionnement actuel des IRP (Instances Représentatives du Personnel). Les représentants du personnel seront ainsi réparties dans 3 instances distinctes : DP / CE / CHSCT pour toutes les filiales de l’UES NRS.

Cet accord d’architecture sera valable pour les 3 prochaines années suivant les élections professionnelles de novembre 2017. S’agissant d’un accord à durée indéterminée, sauf dénonciation, il pourra perduré dans le temps.

Continue reading

[CFDT, UES OBS] Accord de méthode Lois Rebsamen

La Cfdt signe l’accord de méthode
Lois Rebsamen de l’UES NRS

En quoi consiste cet accord ?

L’accord « Accord d’UES relatif à l’articulation des négociations et consultations issues des Lois Rebsamen et Travail  au sein de l’UES NRS » a pour objectif de poser le calendrier et les règles des négociations et des informations – consultations (CE, CCE et CHSCT) tenues tout au long d’un année civile dans l’UES NRS.

rebsamen1

La Cfdt, seule force de proposition,
a revendiqué et obtenu les avancées suivantes :

La plus importante des revendications que la Cfdt a portée, concerne le périmètre des consultations relatives aux CE (Comité d’Etablissement) des filiales et au CCE (Comité Central d’Établissement) de UES NRS. La loi Rebsamen proposait que ces consultations passent uniquement au niveau CCE de l’UES  sans passer par les CE des filiales

La Cfdt a demandé et obtenu une adaptation importante de la loi pour que chaque CE filiale (OAB-NRS-OH, OCD, OCWS, OC, OCEAN) soit consultée préalablement au CCE de l’UES :

  • sur les orientations stratégiques de l’entreprise,
  • sur la situation économique et financière de l’entreprise,
  • sur la politique sociale de l’entreprise, les conditions de travail et l’emploi.

Explications : Le CCE est composé d’une partie des membres titulaires de chaque CE filiale. Même si le CCE porte les intérêts de chacune des filiales, l’avis d’un représentant du CCE n’est pas forcément celui de la majorité des élus du CE correspondant. De plus, la position d’un représentant du CCE se retrouve parfois confrontée à celles des autres filiales, et elle peut ainsi se retrouver noyée, voire effacée. Enfin, toutes les filiales n’ont pas le même poids de représentativité au niveau du CCE.

Les autres principales revendications obtenues par la Cfdt sont :

  • La mise en place d’une clause de rendez-vous dans cet accord à durée indéterminés pour une éventuelle modification ou adaptation de l’accord. Cela permet ainsi de protéger l’ensemble des salariés d’une éventuelle évolution de la loi non acceptable par la Cfdt.
  • La possibilité de définir le T0 et la durée des délais en préambule de chaque consultation.
  • L’obtention d’une vision détaillée du calendrier des négociations et consultations CE / CCE avec les accords ou documents relatifs à ces dernières.
  • Le passage, pour la commission de suivi, de 1 à 2 représentant(s) par Organisation Syndicale signataire.

Devenez le porte-parole Cfdt de vos collègues

[CFDT, UES OBS] La Cfdt signe les NAO d’une unité Économique et Sociale (NRS) en manque de repères et d’ambitions

La Cfdt signe les NAO NRS.
Et pourtant : Que devient l’UES NRS ?

  • L’unité Économique (l’UES) se réduit : de plus en plus au simple fait de regrouper les filiales de convention SYNTEC du groupe ORANGE.
  • L’unité Sociale régresse : de moins en moins de règles de fonctionnement communes : frais, déplacements, horaires, astreintes, congés…

imagesX3ZBPV2C

Dans ce contexte les ambitions de la Cfdt étaient de profiter des NAO pour :

  1. Relancer une cohérence sociale via la mise en place d’un PERCO et en améliorant les critères d’Autorisations Spéciales d’Absences.
  2. Initier une cohésion sociétale par des initiatives environnementales telles que l’indemnisation des déplacements en vélo, des Plans de Déplacement Entreprise (PDE) sur des sites pilotes , …
  3. Imposer des critères économiques sans pénaliser les négociations futures de chaque filiale.

Les avancés communes pour toutes les filiales NRS sont assez maigres :
Mais “Ce qui est pris n’est plus à prendre”

Les principales avancées, presque toutes à la seule initiative de la Cfdt, sont :

  • La possibilité d’une prime pour tous les salariés présents au 2 janvier 2017 (il fallait attendre un an de présence auparavant),
  • Un minimum d’augmentation managériale basé sur des montants et non un pourcentage (plus abstrait et favorisant les gros salaires) :
    • 450 € bruts minimum pour les salariés cadres et assimilés cadres,
    • 300 € bruts minimum pour les salariés non cadres,
  • Des conditions plus avantageuse d’abondement de l’intéressement sur le PEG calculées sur la base de l’intéressement des filiales les moins valorisées, afin que chaque salarié profite d’un maximum d’abondement sans débours (Attention, seul le placement sur le fond ORANGE ACTIONS bénéficiera d’un abondement ; part C et D) :
    • Abondement de 100% des les 200 premiers €, soit de 0 à 200 € d’abondement,
    • Abondement de 25% de 201 à 640 € , soit de 0 à 110 € d’abondement,
    • L’abondement maximum sera donc de 310 € pour un versement au moins égal à 640€.

abondement2.jpg

  • Une légère amélioration des Autorisations Spéciales d’Absences (ASA) pour les faire tendre vers ceux du groupe et se mettre en conformité avec la loi :
    • Passage de 2 jours à 5 jours de congés pour les obsèques d’un ascendant,
    • Passage pour les jours de congés enfants malade de « 2 jours pour le premier enfant + 0,5 jour par enfant supplémentaire » à « 2 jour pour le premier enfant + 1 jour par enfant supplémentaire ».
  • La mise en place d’un Plan de Déplacement Entreprise (PDE) sur 1 site pilote.

La Cfdt regrette le manque d’ambition de la direction
par son refus d’avancer sur les points suivants :

  • Mise en Place d’un PERCO sur les traces des avancées déjà acquises chez Orange.
  • Restitution des congés payés pour les jours d’arrêts maladie survenu durant la période de congés (ces jours sont actuellement perdu pour les salariés NRS alors que le droit européen permet de les conserver).
  • Aucune approche environnementale (réduction des déplacements , télétravail, indemnités Km, sites ISO 14001…).

Avec une UES NRS sans ambition sociale ni vision économique, la direction devra répondre à la question,  “A quel niveau devrons-nous rattacher l’Unité Economique et Sociale“ :  au niveau NRS ? ou au niveau OBS ?

[CFDT, UES OBS] Intéressement disparate suivant les filiales de l’UES NRS

Intéressement NRS 2017

La Cfdt s’interroge cette année sur les effets des résultats d’intéressement aussi disparates entre les différentes filiales de l’UES NRS.

interessement2

Montant 2016 d’intéressement distribué par filiale (tenant compte des salaires et des temps de présence) divisé par le nombre de salariés de la filiale (hors abondement)

Ces résultats en effet posent un certain nombre de questions :

L’UES NRS a t-elle encore un sens au moment ou directions et salariés des filiales raisonnent de plus en plus en terme de SBU (Strategic Business Unit) regroupant les activités filiale et maison mère

  • Comment certaines filiales ont-elles pu se tromper à ce point dans leurs objectifs ?
  • Doit-on parler d’erreur d’analyse, doit-on parler d’ambitions irrationnelles ou d’ambitions de façade quand des objectifs ne sont atteints qu’a 65% ?

Dans tous les cas, les objectifs retenus ont été retenus par la direction sans penser aux impacts économiques sur les salariés de l’UES pour aboutir à un intéressement extrêmement réduit pour certains…

La Cfdt a toujours défendu l’approche d’un accord d’intéressement sur les résultats consolidés de l’UES NRS pour une meilleure solidarité dans les réorganisations perpétuelles que l’ensemble du personnel de l’UES NRS traverse. Toutefois, la Cfdt demande la mise en place d’un nouveau calcul de redistribution plus réaliste, solidaire et atteignable.

Rappel : Selon le choix du salarié, l’intéressement est épargné ou payé sur la paie du mois de mai 2017. Les choix de placement se feront du 6 au 24 avril 2017.

Version imprimable disponible ici.

Voir la communication sur la participation

[CFDT, UES OBS] La Participation en légère baisse en 2017 !

Participation 2017

La participation Groupe qui sera versée en 2017, au titre des résultats 2016, s’élève à 154 millions d’euros (contre 160 million l’an passé). Ce nouveau recul est dû au Résultat d’Exploitation d’Orange France en légère baisse.

La formule de calcul est définie dans l’accord « dérogatoire » du Groupe co-signé par la Cfdt en 2013. Pour comparaison, sans cet accord, le montant légal serait 14 fois moins élevé cette année ! (seulement 11 millions d’euros à répartir).

Le montant de la Participation versé au titre de 2016, s’élève ainsi pour un salaire brut annuel de 40 000 € à 1 340 € par salarié, soit 3,3 % du salaire.

Rappel : Selon le choix du salarié, la Participation est épargnée ou payée sur la paie du mois d’avril 2017. Les choix de placement se feront du 9 mars au 24 mars 2017.

  • Attention, conformément à la loi, l’accord sur la participation prévoit une affectation par défaut de votre participation si vous n’exprimez pas de choix de placement.

Evolution de la Participation NRS depuis l’accès au Plan Epargne Groupe :

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Montant 2 500 € 3 000 € 1 900 € 1 400 € 1 600 € 1 600 € 1 500 € 1 400 €

Montant brut arrondi pour un salaire moyen (hors prélèvement sociaux (CGS/RDS)).

Voir la communication sur l’intéressement