Tag Archives: Newsletter

[CFDT, L'actualité] Le fil d’actualité de l’UES OBS

Candidater avec la Cfdt aux élections professionnelles 2019 de l'UES OBS

Septembre 2019

Début de la campagne pour l’élection des CSE qui se déroulera du 19 au 21 novembre 2019. N’hésitez pas à répondre à l’appel à candidature.

Poursuite des déploiements de FUSION-PRIME (nouvel ERP commun pour toute l’UES) et CONCUR TRAVEL (nouvel outil de note frais et réservation) pour les plus grosses Directions. De belles émotions en perspective.


Communication à venir pour la prime « transports doux » pour l’établissement OAB-OH-OBS.


Les modalités de déménagement et de compensation du projet immobilier Agora regroupant les ex-OAB parisiens sont maintenant connues.

Période d’arbitrage pour le PEG groupe : du 9 au 22 septembre

Août 2019

Déménagements OAB annoncés pour les salariés lyonnais (vers Gailleton) et bordelais (vers Eysines) en 2020.

Suite aux interventions de vos élus CCE et CE ainsi qu’à la pression des Organisations Syndicales concernant la dématérialisation des titres-restaurants, la Direction a « constaté » qu’il était nécessaire pour un tel projet de consulter l’ensemble des CE de l’UES et non simplement d’informer le CCE.
En attendant ces consultations à venir, la carte reçue en août ne sera utilisable que dans quelques mois (février 2020 semble une date cible possible). Des titres-restaurants seront distribués en septembre en format papier (par le même organisme)… certainement avec du retard.

Pour la Cfdt, les salariés payent à nouveau l’amateurisme de notre Direction.


La Cfdt signe l’ensemble des accords encadrant l’élection des CSE. Comme promis, pour la Cfdt, c’était tout ou rien. Cette ligne de conduite a permis de nombreux compromis en faveur de la représentation des salariés.


La Cfdt signe l’accord GPEC pour les années 2019-2020-2021. Cet accord donne les grands principes des gestions de carrière au sein de l’UES OBS.

Juillet 2019

La Cfdt souhaite accompagner les salariés qui s’interrogent sur les effets de l’annonce de la dématérialisation des titres-restaurant. Cette décision unilatérale de l’employeur fait grincer beaucoup de dents et soulève une avalanche de questions :

Analyse de la dématérialisation des titres-restaurant (effective en septembre 2019)


La dématérialisation du bulletin de paie arrivera entre octobre et novembre 2019.
Le principe est de recevoir dans un coffre-fort sécurisé les bulletins de paie au format PDF non modifiables et scellés par un certificat électronique (ces bulletins sont hébergés à la Caisse des Dépôts et de Consignations).
Ce coffre-fort unique (un par salarié) a l’avantage d’offrir au total 5Go de stockage strictement personnel qui pourra être librement utilisé par le salarié (l’employeur n’aura pas accès au contenu). L’archivage des bulletins de paie sera conservé 50 ans. Il sera toujours possible de basculer de la dématérialisation au format papier et réciproquement, la demande sera traitée avec un mois de délai.

Bilan des NAO 2019 qui succèdent aux

décevantes NAO de l’UES.

Concernant les repositionnements salariaux, la Cfdt encourage les salariés (avant les augmentations de fin juillet) à soumettre à leur manager un panel de 5 profils équivalents afin de lever un doute sur d’éventuels dé-positionnements au regard de la discrimination ressentie. Surtout, ne restez pas seul-e !


La dématérialisation des fiches de payes est prévue pour septembre 2019. Nous vous tiendrons au courant.

Après une réorganisation mal comprise — mais que la Cfdt a tenté d’expliquer au mieux — de nouveaux changement sont annoncés dans les différentes direction d’OBS SA :

  • une valse des têtes a débuté : l’état major d’OAB quitte le navire, un jeu de chaise musicale s’installe chez les RH,
  • renommage des SBU, BU ou Direction:
    • la SBU « IoT & Connected Mobility » devient la SBU « SMS » (Smart Mobility Services),
    • la Direction MtM devient la Direction IIS (IoT & Interactive Solutions),
    • la BU « New OAB » devient « Digital for Business ».

Sans consultation des instances représentatives du personnel, il est difficile pour la Cfdt de suivre tous ces changement avant les congés estivaux.

Juin 2019

La dématérialisation des Tickets Restaurant est prévue pour septembre 2019. Nous vous tiendrons au courant

L’avenir de l’UES est-il en péril ?
Les signaux renvoyés par la direction sont inquiétant : La Direction laisse a penser que notre package social est trop cher et que la rentabilité de l’entreprise est mauvaise.


Chronos ou l’échec du déploiement d’un outil.


Bénéficier de 2 jours de congés supplémentaires pour tout enfant à charge de moins de quinze ans quand votre total annuel de congés est inférieur à 25 jours ouvrables.

Prime vacances : la meilleure solution reste de la déposer sur son CET entre le 1er et 20 juin (monétisable, non imposable au dépôt et donne droit à intérêt 2,25%/an). Pour ce faire, envoyez un mail au CSP Paye avant qu’elle soit versée sur votre salaire de juin.

Arrivée au 1er mai d’une nouvelle politique voyage pour l’UES OBS et déploiement fin juin du nouvel outil CONCUR pour la gestion des déplacements.


Qui se rappelle encore que lorsque l’on pose un JRS à sa convenance ou encore que l’on dispose de son CET à sa guise, on fait valoir des droits négociés par la CFDT ?

Mai 2019

Étant donné la mauvaise qualité de l’outil Chronos, la Cfdt recommande à tous les salariés qui déposent des jours de congés sur leur CET d’écrire en parallèle un mail a son manageur et a sa RH pour valider son dépôts (l’outil étant incapable de proposer une confirmation).

SecureLink : acquisition par OBS SA d’une nouvelle société à l’internationale pour la SBU OCD (domaine cybersécurité).

Sur un intéressement déjà famélique, une erreur s’est produite lors du versement de l’intéressement 2019 : la Direction n’a pas respecté les modalités de répartition de l’article 5 de l’accord d’intéressement. En effet tous les salariés dont le salaire annuel brut est inférieur à un PASS (39732€ en 2018) doivent toucher le même intéressement. Cette limite a été à 0,7 PASS en avril ; un rattrapage est en court. La Cfdt laisse apprécier aux salariés concernés la communication de la Direction sur le sujet.

Synthèses des réorganisations d’OBS et du démantèlement d’OAB


Bien comprendre l’impact et les possibilités de Mobilités.

Après des NAO centrales infructueuses (sans volonté de la part de la Direction d’obtenir un consensus négocié), les NAO dans les différentes filiales et Directions de l’UES OBS ont débutés.


Nouveautés sur la charge de travail et le décompte des heures supplémentaires.


Pensez à poser vos congés avant fin mai ou a les déposer sur votre CET (5 jours de Congés Payées maximum, 4 jours de Congés Payée d’Ancienneté maximum).

Le 1er mai, la politique voyage a été mise à jour. Les élus Cfdt sont à vos côtés pour traiter les dysfonctionnements que vous constaterez.


Avril 2019

L’intéressement 2019 est arrivé. Il est bien maigre comparé à l’attendu. La démobilisation gagne certains. La direction nous avait laissé croire qu’un geste était possible pour améliorer l’intéressement (sur-intéressement ou autre) : il n’en est rien.

Bien que l’accord des NAO de l’UES OBS ne soit pas signé, profitez dès à présent de l’abondement qui y est intégré.

La direction souhaite dégrader l’accord d’intéressement existant en proposant un amendement 2019 plus défavorable que celui proposé dans l’accord en cours : La Cfdt ne comprend pas cette stratégie moins-distante.

La campagne d’Entretien Individuel (EI) et d’Entretien Professionnel (EP) est prolongée d’un mois. Elle se terminera donc le 30/04/2019

Mars 2019

Les premiers résultats de l’intéressement 2019 de l’UES OBS (sur les résultats de 2018 des ex-filiales) ont été communiqués aux représentants du personnel. Ce qu’il faut retenir :

  • 1,44% du salaire annuel pour tous les salariés de l’UES,
  • mieux disant grâce à l’accord signé par la Cfdt en 2018 (seulement 0,6% avec l’ancien accord),
  • sans la solidarité entre les filiales — revendiquée depuis plusieurs années par la Cfdt – les salariés d’OCD SAS n’aurait rien eu ou presque.

Les nouvelles dispositions mises en place sous l’impulsion de la Cfdt, on permit d’avoir un intéressement non négligeable. Cependant, la Cfdt regrette que les objectifs fixés soient complétement décorrélés de la réalité économique des filiales — en particulier pour OCD et Orange Consulting.

Les NAO de l’UES OBS sont sur le point de se terminer. La Cfdt n’ayant pas obtenu de NAO unique pour OBS SA (la direction n’étant pas « prête »), de nouveaux rounds de négociations débuteront prochainement avec les Directions d’OAB, d’OH, des Fonctions centrales d’OBS SA, d’OCEAN, d’OCfB, de Neocles, d’OCD, d’Orange consulting et d’OCWs.


La Cfdt s’interroge sur la faiblesse de l’Index égalité femmes-hommes de 79% au sein de l’UES OBS bien en-dessous des 94% affichés pour Orange SA. La revue du personnel est-elle suffisamment exhaustive ?


Février 2019

Présentation aux élus de la mise en place des chantiers d’Helmut Reisinger pour OBS – 1er juillet 2019 :

  • SBU OCB – Orange Cloud for Business, fusion de Néocles et OCfB.
  • SBU OAB – Orange Applications for Business :
    • OCEAN, OAB/MTM et Smart Cities rejoindrons la BU Mobile, dans la nouvelle SBU IoT & Connected Mobility,
    • OAB/SAM rejoindront pour partie la SBU OGSB dans la BU EIC (ex-UCC) et pour partie CS&O,
    • D’autres salariés OAB (DAF, marketing, DPO, RH, Commerce, …) sont aussi concernés par les transferts précédents,
    • la SBU OAB deviendra la SBU Digital & Data – D&D.
  • OBS SA, unification des services généraux des ex-filiales (sans intégrer le périmètre OCD).

Les représentants Cfdt aux CE et CCE ont demandé via une déclaration préalable que les salariés OBS SA rejoignant des entités majoritairement Orange SA soient intégrés à Orange SA.

Les résultats du groupe Orange ne permettent pas d’obtenir 100% des actions gratuites promises en 2017. En effet, en 2017 et 2018 seuls 2 objectifs sur 4 ont été atteints. Espérons que le groupe fera mieux en 2019.


L’UES continue sa politique de croissance en rachetant SecureData (société anglaise de 200 salariés spécialisée dans le domaine de la cyberdéfense).

La Cfdt continue par ses actions de promouvoir le télétravail.


Janvier 2019

Depuis le 1er janvier l’UES OBS est dorénavant constituée d’OBS SA et d’OCD SAS.

La Cfdt déplore :


Les NAO 2019 ont débuté par un bilan des NAO 2018.

La Cfdt regrette que la mesure négociée au niveau de l’UES pour les déplacements doux n’ait pas rempli complètement son rôle. Chez OAB-OH-OBS, le critère d’éligibilité était trop contraignant (comme annoncé par la Cfdt), chez OCWs rien n’a été mis en place et chez Consulting, le budget a servi pour les activités de Noël (!!?). Forte de ce constat, la Cfdt poussera pour que cette année, il y ait une vraie incitation à se passer d’une automobile individuelle pour se rendre au travail.

Pensez à préparer votre Entretien Individuel et Votre Entretien professionnel pour faire évoluer votre rémunération et votre promotion.

La finalisation des 6 chantiers d’Helmut Reisinger (CEO d’OBS) est prévue pour le 1er juillet. La consultation des instances représentatives du personnel débutera à la fin du premier trimestre 2019.

La Cfdt regrette le retard pris pour la mise en application de ces chantiers qui impacteront toutes les entités d’OBS mais aussi les salariés de l’UES OBS. En effet, le manque de communication depuis le mois de septembre engendre inquiétude et stress au sein de nos équipes.


Suite à l’annonce de Stéphane Richard, les salariés de l’UES OBS ont bénéficié de la prime sociale dans les mêmes conditions que les salariés d’Orange SA.

La Cfdt approuve la notion de rattrapage des salaires les moins élevés et fera les efforts nécessaires lors des NAO 2019 pour qu’aucun salarié – en CDI ou en CDD – ne puisse bénéficier de la prime de 1000€ si l’opération devait être reconduite en 2019.


Abandon d’ONEO, l’outil de gestion des déplacements et des notes de frais qui ne sera jamais déployé. Son remplaçant serait CONCUR (déploiement prévu sur T2 2019).

Après le retard pris par les outils Fusion/Prime, voilà maintenant qu’ONEO capote. Afin de ne pas reproduire les erreurs de l’année 2018, les élus Cfdt ont obtenu que les CHSCT de l’UES OBS soient consultés sur ce changement d’outil.


Les salariés de Neocles et OCfB qui avaient pour habitude de négocier les NAO au mois de février pour une mise en paye en mars découvrent les joies de la NAO UES avec sa mise en paye en juillet.

La Cfdt a fait une revendication forte pour une NAO unique pour l’UES avec pour objectifs une mise en paye rapide et une harmonisation des pratiques au sein des Directions.

Cet article a été publié le 10 septembre 2019 avec les mots clé , , .

[CFDT] Le fil d’actualité 2018 de l’UES OBS

Décembre 2018

Le CHSCT et le CE OAB-OH-NRS a donné son avis sur le projet de déménagement des équipes parisiennes et du nord de l’Ile-de-France sur la Défense.


Début des négociations sur la mise en place du Comité Social et Economique (CSE) suite aux ordonnances « Macron » de 2017 pour structurer la représentation du personnel dans la nouvelle UES OBS avant le 31 décembre 2019.


La Cfdt signe l’avenant n°1 à l’accord d’adaptation Neocles

Novembre 2018

Lancement de la négociation sur l’organisation des entreprenants du personnel pour la nouvelle instante du Comité Économique et Social (CSE).

La Cfdt regrette le retard pris dès le départ par la direction sur l’organisation des IRP pour les élections de novembre 2019. Il y a en effet 7 accords à négocier dont l’architecture de la représentativité, le protocole d’accord électorale, les moyens des élues et des entreprenants… Le rétro-planning ne rentre déjà pas.

 

 

La Cfdt signe les accords d’adaptation pour l’intégration d’OCfB et Neocles Corporate dans l’UES OBS au 1er janvier 2019,

La Cfdt est satisfaite que l’ensemble des compensations obtenues se fassent sans perte pour les salariés.

Début d’une concertation sur l’harmonisation des frais de déplacements dans l’UES en vue d’une décision unilatérale de l’employeur pour l’UES.

La Cfdt constate une nouvelle fois que la Direction d’OCD rechigne à harmoniser les pratiques au sein de l’UES.

Début de la négociation GPEC 2019-2020-2021 avec adaptation de l’accord Orange SA pour des filiales avec des besoins et des populations très différentes.

Octobre 2018

La Cfdt signe les accords de l’UES sur les astreintes et les interventions programmées en heures non ouvrable.

Même si des disparités sont constatées entre ces deux modes, il s’agit de la première harmonisation de l’UES OBS.


La direction lance des négociations sur le travail de nuit.


Sous l’impulsion des élus Cfdt au CHSCT OAB-OH-NRS et DP, la direction propose des améliorations pour l’outil Chronos.

Juillet 2018

Acquisition de Basefarm et de Log’In par OBS SA pour la SBU OCB.

La Cfdt estime que l’acquisition de Basefarm a été surévaluée au vu du contexte économique associé. L’envie de croitre peut-il être plus important que le prix d’achat ?


Equant France rejoint OSA/SCE au 1er juillet 2018.

NRS SA devient OBS SA ; le siège social est déplacé de Montbonnot (38) à La-Plaine-Saint-Denis (93).

Helmut REISINGER, le nouveau CEO d’OBS (remplaçant Thierry Bonhomme) annonce en bilatérale : « il faut que 1€ de chiffre d’affaire de l’opérateur TELCO soit à terme remplacé par 3€ de chiffre d’affaire de l’IT ».


Les négociations sur les moyens IRP/OS n’aboutissent pas.

Ça fera quand même une base pour la négociation 2019 : Mais qu’elle perte de temps et d’énergie !!!


Finalisation de l’acquisition de B&D pour la SBU OAB.

Juin 2018

Signature par la Cfdt des NAO en filiale. Voir les détails pour NAO OAB-OH-NRS et pour NAO OCD.

La Cfdt constate que le modèle social proposé par la Direction a atteint ses limites : effet noria important chez OAB et forte augmentation de la Masse Salariale pour OCD (3,2%) pour ralentir le turn-over (de l’ordre 30% en début d’année).


Mise en place chaotique de l’outil Chronos

La Cfdt dénonce le choix de cet outil apportant aux salariés des problèmes d’accès, de nombreux bug et un design des années 80…


Signature accord UES Intéressement 2019-2021

La Cfdt condamne fermement le corporatisme des hauts dirigeants de NRS pour lesquels la notion de solidarité est galvaudée.


Mai 2018

Signature de 2 accords UES :

  • Modification de l’UES NRS :
    • Le rétrécissement de l’UES NRS à deux entités juridiques (OBS SA et OCD SAS) au 1er janvier 2019,
    • Le changement de nom de NRS SA en OBS SA et de l’UES NRS en UES OBS au 1er juillet 2018,
    • Maintien des mandats des établissements. Les instances perdurent en l’état jusqu’aux élections de 2019.
  • Adaptation anticipée des 7 filiales absorbées par NRS SA.
    • Application des accords de l’UES aux entrants (?),
    • Dénonciations des usages et des DUE chez Neocles et OCfB,
    • Engagement de négociations d’adaptation pour chacune des 2 filiales intégrées.

En appliquent l’article L1224-1 pour l’absorption d’Equant par Orange SA, tous les mandats de nos collègues Cfdt d’Equant sont tombés (seules les instances d’Orange SA ont perduré). L’absorption par NRS de ces filiales s’est faite par ailleurs avec maintien des instances. Dans les deux cas, c’est au détriment du nombre d’élus Cfdt.

Avril 2018

Suite à un manque de réactivité remonté par la Cfdt, la direction challenge la recherche d’un nouveau centre de gestion pour la Mutuelle.


Départ à la retraite de Dominique DEROUET, DS central de l’UES Cfdt depuis 2010.


Mars 2018

Représentation de nouveaux outils pour l’UES :

  • L’ERP OBS-Fusion déjà utilisé chez Orange SA (remplaçant d’Agresso),
  • Son module PRIME pour la gestion de projet et des imputations,  
  • Et ONEO pour la gestion des notes de frais.

Leurs déploiements se feront en premier chez Neocles puis NRS. L’objectif annoncé est que ces outils soient déployés dans toutes l’UES pour le 1er janvier 2019.

La Cfdt dénonce la surcharge de travail induit par la mise en place de ces nouveaux outils dans un contexte de changement au sein de l’UES. De plus, des modules ne sont pas utilisés chez Orange SA et l’outil n’est pas éprouvé sur notre périmètre.

Au vu de ces constats : Il n’y a aucune chance pour que les outils soient prêts pour le 1er janvier 2019.


La Cfdt signe les NAO UES NRS 2018

La Cfdt dénonce le peu d’intérêt de cette négociation au sein de l’UES NRS. Toutes les décisions sont finalement reportées dans les NAO filiales.

 

  • Début des négociations pour l’intégration de Neocles et d’OCfB dans l’UES NRS
  • Rencontre Cfdt avec la direction NRS pour comprendre la vision d’OBS SA
  • Débuts des NAO filiales avec 1ère réunion Bilan.

Février 2018

Signature par la Cfdt de l’accord pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations au sein de l’UES NRS 2018-2019-2020.

Cet accord est à suivre et à améliorer par l’élaboration de « vrais » indicateurs de suivi en analysant en détail les fiches de postes en tenant compte aussi des parts variables.


Signature de par la Cfdt de l’Avenant N°2 des Autorisations Spéciales d’Absence (ASA). Il s’agit d’une régularisation des NAO 2017-2018 et de la loi travail dite loi El-Khomri.

La Cfdt a activement participé à la rédaction de la note concernant les ASA avec pour objectif de proposer un accord plus accessible pour les salariés. Malheureusement la mise en œuvre de ces informations dans Chronos fut inexistante.

La Cfdt est satisfaite d’avoir obtenu 1 jour en plus pour les Mariages et PACS et un nombre de jours plus important pour les enfants malades. Cependant, ces droits sont encore bien inférieurs à ceux d’Orange SA (par exemple, 6 jours pour une naissance chez Orange SA contre seulement 3 jours pour l’UES NRS).

La Cfdt demande depuis plusieurs années des ASA pour les aidants. La Direction reste inflexible. Cette demande sera réitérée.

 

  • Tentative de négociation sur les moyens IRP/OS pour les années 2018/2019. L’accord de UES est en effet plutôt « obsolète » (il a été signé en 2013 par la seule CFE-CGC).
  • Lancement des négociations de l’intéressement de l’UES NRS pour les années 2018-2019-2020.

Janvier 2018

  • Mise en place des instances CE, DP, CHSCT et DUP issues des très bons résultats Cfdt aux élections 2017.
  • Thierry Bonhomme (CEO Orange Business Services) annonce la « simplification » OBS :  
    • Volet 1 : Equant France rejoint Orange SA au 1er juillet 2018,
    • Volet 2 : 7 filiales – dont 2 hors UES – de NRS SA, seront absorbées le 1er janvier 2019 par cette dernière.
  • Achat d’ENOVACOM, société française pour compléter le vertical santé d’OH environ (150 salariés sur Marseille dont 10 salariés en Ile-de-France.
Cet article a été publié le 1 janvier 2019 avec les mots clé , , .